Ministère de l’agriculture : Deux projets pour le monde rural

292 0

Le ministre de l’agriculture et de l’aménagement hydro-agricole a procédé, ce mardi 16 juillet 2019, au lancement de deux projets au profit du monde rural. Il s’agit du projet d’agriculture contractuelle et transition écologique (PACTE) pour une durée de 5 cinq ans et du projet de développement de la valeur ajoutée des filières agricoles (VAFA).

32,75 milliards de F CFA, c’est le montant mobilisé pour les deux projets que sont le projet d’agriculture contractuelle et transition écologique (PACTE) et le projet de développement de la valeur ajoutée des filières agricoles (VAFA). Si le premier compte satisfaire la demande alimentaire par le développement de l’agriculture contractuelle, l’intensification agro écologique et la professionnalisation des acteurs, le deuxième  entend accroître, diversifier et améliorer la qualité des produits agro-sylvo-pastoraux.

« Ces projets que nous lançons aujourd’hui sont porteurs de plusieurs innovations en cohérence avec les défis actuels du secteur agricole », a indiqué le ministre de l‘agriculture, Salifou Ouédraogo. Des projets qui, selon le ministre, vont aider à atteindre les objectifs assignés à son département. Il s’agit, entre autres, de l’accroissement du taux de couverture des besoins céréaliers, de la productivité du secteur primaire, du taux de commercialisation des produits agricoles et l’approvisionnement de l’agro-industrie.

Des projets qui offrent la possibilité a plus de 200 000 bénéficiaires de pouvoir faire écouler leurs produits. Mis en œuvre avec l’aide des partenaires techniques et financiers comme l’Union européenne, ils couvrent tout le Burkina Faso. « L’Union européenne appuie le gouvernement du Burkina Faso dans sa politique de modernisation de l’agriculture. L’objectif est que le produit agricole soit d’avantage transformé au Burkina Faso pour être consommé au Burkina Faso », a expliqué le chef de la délégation de l’Union européenne Jean Lamy.

Remise symbolique d’un chèque de plus de 400 millions de F CFA  à une charcuterie moderne

Des appels à candidature sont lancés pour permettre aux entreprises de postuler afin de bénéficier des financements.  Au total, c’est 100 entreprises qui bénéficieront de ces financements.

Les filières concernées par ces projets sont la production végétale, animale et les produits forestiers non ligneux. Une remise de chèques a également marqué cette cérémonie de lancement. Des entrepreneurs du monde rural vont bénéficier de ce financement dans le cadre de la mise en œuvre du VAFA.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre