Yulcom technologies

Intelligence artificielle : Et si le Burkina Faso devenait une référence dans le monde ?

444 0

L’entreprise informatique Yulcom Technologies a organisé une session de formation en intelligence artificielle sur le thème « l’intelligence artificielle au service de l’innovation technologique », ce 17 juillet 2019 à Ouagadougou. Une formation assurée à distance par visioconférence depuis le Canada.

L’intelligence artificielle consiste à mettre en œuvre un certain nombre de techniques visant à permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle. Elle propose une interaction plus accrue pour l’Homme et la machine. Cette technologie est avérée  importante pour les pays comme le Burkina Faso dans les domaines comme l’éducation, la santé, le commerce, les banques, etc.

Lire également 👉 Gaming : Bientôt des jeux vidéo made in Burkina Faso

En effet, l’intelligence artificielle a permis de résoudre de nombreux problèmes complexes notamment dans le secteur de la santé avec la lutte contre le cancer, le SIDA, l’amélioration du système de sécurité au niveau des voitures, etc.

Yulcom technologies en tant que entreprise burkinabè souhaite accompagner le Burkina Faso dans cette technologie. C’est dans ce cadre qu’elle a organisé une formation sur le thème « l’intelligence artificielle au service de l’innovation technologique », ce 17 juillet 2019 à Ouagadougou. Cette première formation visait à clarifier les fondements de l’intelligence artificielle et d’informer sur les différentes potentialités de cette innovation.

Youmani Jérôme Lankoandé, Président directeur général de Yulcom technologies et initiateur de cette formation, a rappelé la place de l’informatique dans l’économie. Pour lui, le Burkina Faso n’ayant pas de ressources naturelles comparé à certains pays, l’informatique devient incontournable dans l’économie du pays.

Lire également👉 Jeux vidéo, réalité virtuelle et cinéma made in Burkina : « Starplace » dans la place !

« Aujourd’hui, c’est le premier jour d’une aventure que nous souhaitons longue et nous voulons que cette aventure ait un impact dans l’économie du Burkina. Une économie de service ne peut plus se passer de l’informatique. En ce moment, la seule option qui vaille pour nous, c’est de concentrer tous nos efforts là où nous pouvons utiliser l’informatique pour développer l’économie du Burkina Faso. Nous pensons que si d’autres pays ont pu le faire, le Burkina Faso peut aussi le faire. On ne peut pas vouloir faire les choses comme les autres en les suivant, si nous sommes dans une économie concurrentielle. Il faut qu’on ait le courage d’aller apprendre ce qu’ils apprennent au jour d’aujourd’hui. Si l’intelligence artificielle est l’avenir, nous devons mettre tous nos efforts pour la maitriser. Si on apprend ce qu’ils ont appris il y a 5 ans de cela, on ne pourra pas être compétitif. Si d’ici 10 ans on arrive à dire que le Burkina Faso est une référence en matière d’intelligence artificielle, on ne peut qu’être fier. Rien ne nous empêche de le devenir si on en fait une obsession », a insisté Youmani Jérôme Lankoandé.  

Yulcom technologies formation
Les participants à la formation sur l’intelligence artificielle

Rodrigue Guigemdé, représentant du ministre en charge du développement de l’économie numérique à la cérémonie de clôture de la formation, a révélé qu’aucun développement n’est possible sans les TIC.

« L’intelligence artificielle est sans conteste l’outil privilégié pour tirer le meilleur parti de cette nouvelle opportunité. Mon département ministériel se rejouit de la tenue de cette formation. Pour être en phase avec le monde et profiter des avancées technologiques, il est impératif pour nous d’apprendre, de créer et d’adapter des innovations numériques aux exigences de notre environnement », a-t-il déclaré.

Les participants à la formation provenaient du secteur de la santé, de l’éducation, de l’énergie,  des impôts, la sécurité, de l’agence nationale de promotion des TIC. Dr Boukary Ouédraogo, directeur des systèmes d’informations en  santé, participant, a signifié que la formation a été très bénéfique.

« l’intelligence artificielle au service du l’innovation technologique »
« L’intelligence artificielle au service du l’innovation technologique »

 « Il y a beaucoup d’opportunités, de facilités qui peuvent permettre de mettre en application la formation que nous avons eue aujourd’hui. Notamment comment prédire une maladie en utilisant les outils de l’intelligence artificielle. Le Burkina Faso se doit de saisir cette opportunité pour former pas mal de pôles pour permettre d’appliquer les outils de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé », a-t-il suggéré.

Il a précisé qu’il a été émerveillé par la qualité des formateurs. Le rendez-vous est pris pour une seconde formation en intelligence artificielle en décembre prochain.

En rappel, Yulcom technologies est une entreprise d’ingénierie informatique, de développement de logiciels, applications et progiciels web et mobile, et de communication numérique. Yulcom technologies compte des clients à travers l’Amérique, l’Europe, l’Asie ainsi que l’Afrique.

Jules César KABORE
Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre