Maroc : Condamnation à mort pour les meurtriers de deux Scandinaves

La justice a condamné ce jeudi 19 Juillet 2019 à la peine de mort trois individus se réclamant de l’Etat Islamique (EI) et qui se sont rendus coupables de l’assassinat de deux touristes scandinaves. Ces derniers avaient été décapités en décembre 2018.

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans ont été assassinées en décembre 2018 par un trio de jeunes radicalisés alors qu’elles passaient leurs vacances de Noël au Maroc. Il s’agit d’Abdessamad Ejjoud, un marchand ambulant de 25 ans, avouant avoir organisé l’expédition meurtrière avec deux compagnons, Younes Ouaziyad, un menuisier de 27 ans, et Rachid Afatti, 33 ans, qui avait filmé la scène.

Ces deux étudiantes à l’université norvégienne de Bø ont vu leur aventure virer au drame au pied des cimes enneigées du Toubkal, le plus haut sommet d’Afrique du Nord, dans le Haut-Atlas, à 80 kilomètres de la capitale touristique Marrakech.

A l’annonce de leur sentence, les trois meurtriers sont restés impassibles.

Cette affaire a incriminé au total 24 personnes soupçonnées d‘être liées à ces meurtres et/ou d’appartenir à une cellule terroriste logée au Maroc.  Les 21 autres accusés devraient purger des peines de prison oscillant entre cinq ans et la perpétuité.

Au nombre de ces accusés figurent Kevin Zoller Guervos, le seul étranger du groupe, un Hispano-Suisse converti à l’islam. Il a pris 20 ans de prison notamment pour “constitution de bande terroriste”. Il était accusé d’avoir appris aux principaux suspects à utiliser une messagerie cryptée et de les avoir “entraînés au tir”, ce qu’il réfute véhément. Son avocat quant à lui, a rappelé à l’AFP la cruauté de ce verdict.  “Ce verdict est cruel et inacceptable, nous allons faire appel”, a déclaré à Me Saad Sahli, en regrettant que les juges n’aient pas tenu compte “des preuves de son innocence”.

Les trois condamnés à mort sont également contraints de verser la somme de deux millions de dirhams soit  environ 125 millions de Fcfa de dédommagements aux parents de Maren Ueland.

Quant aux parents de Louisa Vesterager Jespersen, ils ont exigé à l’Etat marocain pour sa “responsabilité morale”, le montant de 10 millions de dirhams soit 610 millions de Fcfa, ce que le tribunal a  rejeté. “Nous allons faire appel devant le tribunal administratif pour demander des indemnités”, a promis Me Khaled El Fataoui, l’avocat de la famille de Louisa.

Le Maroc avait été endeuillé par des attaques ayant fait 33 morts à Casablanca (ouest) et 17 morts à Marrakech (centre) respectivement en 2003 et en 2011.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page