Burkina : Le FPDCT tient sa première assemblée générale

244 0

L’examen de la mise en œuvre des activités et du plan de travail annuel sont les principaux points de l’Assemblée générale (AG) du Fonds Permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT). Ouverte ce lundi 22 juillet 2019, l’AG va durer 48 heures et regroupe la direction et le personnel de la structure.

En dix ans d’existence, le FPDCT tient sa première assemblée générale qui réunira le personnel et la direction du fonds. Une rencontre qui coïncide avec la célébration de la décennie d’existence du FPDCT et cache des motifs de satisfaction de part et d’autre. « Nous sommes satisfaits de la tenue de cette rencontre. Pour la première fois, une assemblée générale, réunit le personnel et les agents de la structure », a indiqué le délégué du personnel, Jacques Kaboré.

L’ambition de la direction à travers cette assemblée est d’effectuer une introspection. « Nous voulons examiner les conditions de vie et de travail des agents mais également regarder, au regard des missions, qui nous sont assignées, comment organiser le travail pour être plus performant », a déclaré le directeur général du FPDCT, Bruno Dipama. C’est donc des questions organisationnelles et liées au fonctionnement de la structure qui seront abordées.

« Un bien a de la valeur quand il est rare. Et le bien le plus rare dans la vie d’un homme, c’est le temps », a martelé le directeur général du fonds. Une déclaration pour montrer l’importance d’une telle rencontre dans la bonne marche d’une structure. A la sortie, ce sont des recommandations qui devront être élaborées pour l’amélioration du rendu du FPDCT. En termes d’activités, les 48 heures d’échanges entre agents du fonds seront marquées par l’examen de la mise en œuvre des activités et du plan de travail.

L’occasion est donc belle pour le personnel du fonds de se situer en fonction des reformes que la direction entend apporter à la structure. La sécurité des agents dans un contexte sécuritaire difficile et le manque de moyens logistiques seront également abordés. Une rencontre semestrielle sera également dans l’agenda de ces 48 heures.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre