Concours 2019 : Le ministre, la note et le directeur

725 0

Les propos tenus par le Directeur de l’organisation des concours à l’Agence générale de recrutement de l’Etat chez nos confrères de Wat FM n’ont pas du tout plu au ministre de la Fonction publique. Et il le lui a signifié.

Dans une note administrative datée du 18 juillet 2019, dont Burkina24 a obtenu une copie, le ministre de la Fonction publique Pr Seni Mahamoudou Ouédraogo  a manifesté son mécontentement vis-à-vis de son collaborateur Souleymane Zoromé, Directeur de l’organisation des concours à l’Agence générale de recrutement de l’Etat.

Ses propos tenus sur les ondes de la radio Wat FM et de la télé 3 TV ne passent pas et constituent à ses yeux,  une faute. “Les concours sont organisés sur la base des textes déjà dépassés… il y a eu trop de problèmes l’année dernière avec la correction électronique des concours. Si je dois réellement décrire ces conditions, je crois que tous les tous les candidats vont se mettre à protester“. Ce sont ces trois phrases relevées par la note administrative qui expliquent le mécontentement du ministre.

Souleymane Zoromé est le SG du syndicat des GRH

Pour lui, ce qu’il qualifie de “récriminations”  portent “atteinte à la dignité de la fonction“que Souleymane Zoromé occupe.  

Le poste du directeur serait-il en jeu ? Dans tous les cas, l’avant-dernière phrase de la note est pour le moins non équivoque : “Je vous invite, à l’effet de sauvegarder votre honorabilité, à tirer les conséquences logiques de vos agissements fautifs“. 

L’année 2018 a vu l’introduction de la correction électronique des concours de la fonction publique. Une mesure qui avait pour but de lutter contre les soupçons de fraude et de corruption qui entachent chaque année l’organisation de ces concours. 

A noter que Souleymane Zoromé, nommé le 14 mars 2018 au poste de  Chef du département de l’organisation des concours à l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE),   est aussi le Secrétaire général du Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique (SYNAGRH). Ledit syndicat a dénoncé le 11 juillet 2019 « la gestion scabreuse et opaque » du ministère en charge de la fonction publique et « l’organisation calamiteuse des concours, session 2019 ».

Concernant  la gestion du ministère, Souleymane Zoromé, parlant au nom du syndicat,  a déclaré, selon nos confères de Minute.bf, « qu’il y a une gestion mafieuse du carburant au MFPTPS ». Il a révélé, toujours selon Minute.bf, entre autres, qu’au lieu de 700 000 F CFA, le Ministre recevrait une dotation de 1 725 000 F CFA le trimestre. La dotation du secrétaire général serait de 780 000 F CFA au lieu de 400 000 F CFA et celle du Directeur de cabinet,  720 000 F CFA au lieu de 400 000 F CFA. Ce qui a amené le syndicat à conclure que « c’est une collusion pour piller les ressources du ministère ».

La goutte d’eau à Wat FM aurait-elle fait déborder le vase ? 

Contacté, Souleymane Zoromé a d’abord précisé qu’il n’est pas l’auteur de la diffusion de la note sur les réseaux sociaux. “La publication sur les réseaux sociaux de cette note, je n’en sais rien, je ne sais pas d’où ça vient“, dit-il. 

Parlant ensuite au fond de la note en question, il a premièrement émis des réserves sur sa forme. 

“Premièrement, administrativement, il y a un problème de forme. Parce que l’autorité suprême qui s’adresse à un agent à un niveau de directeur d’exécution, en l’interpellant sur la forme de la lettre écrite alors que notre administration prévoit des mécanismes à la fois orale et des mécanismes qui respectent la hiérarchisation de nos fonctions et de nos emplois.

 Le Directeur général, auprès de qui je réponds, est la personne la plus habilitée pour m’entendre sur ces propos qui, en notre sens, ont été extraits dans un contexte global.

Ensuite, il aurait fallu certainement qu’il y ait, après ce contact entre le directeur que je suis et le DG, une réunion qui puisse se tenir pour peut-être analyser la situation.

Et troisième élément (sur la forme), lorsqu’on estime qu’un agent a commis un acte qui n’est pas administrativement respecté, il y a ce qu’on appelle le conseil de discipline. Ce conseil est l’instance suprême qui devrait statuer sur tous ces cas”. 

Souleymane Zoromé

Souleymane Zoromé a relevé le fait qu’il a réagi chez nos confrères en tant que secrétaire général  de son syndicat.  “Je dois dire que nous avons été invités par la chaine de télévision 3TV en notre qualité de Secrétaire général du Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines. Et donc, cette lettre adressée à ma personne de Souleymane Zoromé, Directeur de l’organisation des concours, pose problème. Parce qu’on a déplacé le contexte. Ce qui est un deuxième manquement en termes de forme de la lettre“, explique-t-il. 

Quant au possible conflit d’intérêt entre sa fonction de directeur de l’organisation des concours et son poste au sein du syndicat, il estime qu’il n’y en a pas.

“(…) Nous pensons que nous n’avons pas failli à notre niveau, en tout cas, à un principe déontologique de notre administration que nous connaissons. 

Un syndicat n’est pas celui-là qui conteste pour contester. Un syndicat, on peut l’appeler, est un contre-pouvoir, mais n’est pas contre le pouvoir. Un contre-pouvoir veut dire amener l’autorité à fonctionner, à poser des actes qui ne puissent pas nuire aux intérêts des travailleurs que nous défendons.

Du même coup, notre nomination à la tête de ce département a obéi au principe du fait que nous avons reçu des formations qualifiées et qualifiantes dans le domaine des ressources humaines. Je pense que c’est ce qui a prévalu et non ma coloration syndicale qui, du reste, depuis notre accession à la tête de ce département, nous n’avons pas posé un acte dans le sens de tordre le fonctionnement de nos textes”

Souleymane Zoromé

Quant à savoir quelle sera sa réaction vis-à-vis de la note qui lui demande de “tirer les conséquences logiques” de ses agissements, Souleymane Zoromé répond:  “L’avenir appartient au seul Dieu qui nous commande, qui nous guide“.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre