Dialogue social : L’UAS juge que le gouvernement joue à « cache-cache »

405 0

Ce mardi 23 juillet 2019, l’Unité d’Action Syndicale (UAS) a fait le point de sa rencontre avec le Gouvernement sur les conditions de la reprise du dialogue Gouvernement /Syndicat suspendu depuis le 21 mai 2019. Cette rencontre devrait avoir pour but de se pencher sur les propositions faites par le Gouvernement en 2015 sur la question de l’IUTS.

Le 5 juillet 2019 par correspondance n°19-023/MFPTPS/CAB, le Premier Ministre a demandé la reprise des négociations entre Gouvernement et l’Unité d’Action Syndicale (UAS).

Un chronogramme a même été décliné autour cette reprise avec la mise en place, selon Bassolma Bazié, Secrétaire général confédéral/CGT-B, d’un comité composé de représentants de l’UAS et du Gouvernement en vue de se pencher sur les propositions faites par le Gouvernement en 2015 à l’issue d’une étude technique.

Le Premier Ministre avait promis, a-t-il précisé, de transmettre les documents comportant les points de travaux du comité  technique sur la question de l’IUTS.

Par correspondance n° 2019-803 /MFPTPS/CAB du 11 juillet 2019 annexé d’un programme des travaux du comité bipartite, le Gouvernement a demandé à l’UAS de communiquer le nom de ses représentants. L’UAS a transmis la liste le 12 juillet 2019 par correspondance n°025UAS/CS/PDM/2019/SGA.

Convoqués pour une rencontre le 16 juillet 2019 au Premier Ministère, les représentants syndicaux se sont rendus compte que rien n’était prévu pour la rencontre et même que la sécurité était étonnée de leur présence ce jour, a fait savoir le Bassolma Bazié. C’est finalement au ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) qu’ils seront renvoyés.

Mais à leur grande surprise, la rencontre ne portait pas sur les propositions du Gouvernement comme prévu, mais plutôt pour réaffirmer la même position du Gouvernement  qui est la généralisation de l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités.

Ayant expliqué aux techniciens du Gouvernement l’objet réel de la rencontre, la partie gouvernementale a proposé aux représentants de l’UAS un report des négociations et de leur faire parvenir leurs propositions au plus tard le 19 juillet 2019.

C’est alors que le 19 juillet 2019, le comité a reçu la correspondance n°2019-807/MFPTPS/SG/DGT/DRPPDS du Ministre de la Fonction Publique, du travail et de la Sécurité Sociale pour un report de la rencontre initialement prévue du 22 juillet 2019 au 23 juillet 2019 avec un ordre du jour autre que celui prévu initialement. Aussi un nouvel ordre du jour portant sur « l’examen des revendications sectorielles » est introduit.

Au vu de tout cela, l’UAS invite le Gouvernement à mettre plus de sérieux dans la préparation et la convocation de la rencontre car elle dit ne pas être prêtre à se livrer à ce jeu de « cache-cache », mais ira à toute rencontre sur la base du respect de la parole donnée, a conclu le SG.

Amsétou OUEDRAOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre