Kamou Malo : « J’ai à cœur de prouver qu’avec le local, on peut faire de bonnes choses »

1025 0

La Fédération burkinabè de football (FBF) a procédé à la présentation du nouvel entraîneur des Etalons du Burkina Kamou Malo. Le désormais ancien entraîneur de l’Union sportive des forces armées (USFA) s’est vu confier pour mission de qualifier les Etalons à la CAN 2021 et atteindre les huitièmes de finale.

C’est dans une tenue trationnelle faso danfani blanc avec des rayures noires et orange que le nouvel entraîneur des Étalons du Burkina  était face à la presse pour sa présentation. Pour celui qui n’avait jamais dirigé une sélection nationale jusqu’à ce jour, il s’agit d’un poids et il le reconnait d’ailleurs. « Oui. Dire que ce n’est pas un poids, c’est ne pas reconnaître la noblesse des attentes du peuple burkinabè. J’ai des appréhensions dans l’entame d’un nouveau boulot », a lâché Kamou Malo, âgé de 57 ans.

Celui qui a remporté deux fois le titre de champion du Burkina ne craint pas toutefois cette mission qui lui est confiée même s’il s’agit d’une première fois. «Même ceux qui ont l’expérience ont eu une première fois. Si pour moi doit débuter maintenant, pourquoi pas, réponds Kamou Malo. Je suis actuellement fier de diriger cette équipe parce que c’est un honneur que vous ne pouvez pas comprendre ».

« On peut faire de bonnes choses »

Kamou Malo est conscient qu’il faille fédérer toutes les énergies disponibles pour former une équipe forte. Et pour cela, le remplaçant de Paulo Duarte estime qu’il dispose d’un vivier de joueurs au Burkina comme à l’extérieur. « Je fais partie de ceux qui depuis longtemps ont dit que le football burkinabè regorge de pas mal de talents. Pour mettre une équipe en place, ce n’est pas ici que je vais parler de ma stratégie mais j’ai à cœur de prouver qu’avec le local, on peut faire de bonnes choses », ajoute Kamou Malo.

L’objectif clairement assigné par la Fédération burkinabè de football (FBF) est la qualification à la CAN 2021 au Cameroun et atteindre les huitièmes finales. Le Président de la FBF Sita Sangaré l’a d’ailleurs dit pendant cette conférence de presse. Pour atteindre cet objectif, Kamou Malo compte s’appuyer sur le travail déjà abattu par ses prédécesseurs notamment Paulo Duarte.

« Quoi qu’on dise, Paulo Duarte a fait du bon travail. Il nous a fait vibrer. Nous ne venons pas pour balayer du revers de la main ce qui a été tracé comme sillons. Nous venons nous appuyer sur ce que nos prédécesseurs ont fait. On a parlé de l’impératif d’une qualification à une Coupe d’Afrique, alors, on va partir sur une base solide, sur ce qui existe déjà. Je ne vous promet pas de venir balayer tout », a assuré Kamou Malo.

« Quelqu’un qui a le désir de vaincre »

Pour Sita Sangaré, le football burkinabè doit se construire sur de bases saines. « Nous avons veillé à ce que nous ayons quelqu’un qui a de la poigne et de l’expérience. Le coach Kamou Malo a surement l’expérience, rappelle Sita Sangaré. Nous souhaitons quelqu’un qui ait le désir de vaincre et qui a la capacité d’amener les hommes vers les victoires ».

Le contrat de Kamou Malo s’étale sur 16 mois et va du 1er août au 30 novembre 2020, avec une possibilité de reconduction en cas de qualification à la CAN 2021. Kamou Malo aura pour adjoint Firmin Sanou et Alain Nana Ablassé. Sa Brama Traoré sera l’entraîneur des gardiens tandis qu’un préparateur physique et un kinésithérapeute expatriés viendront renforcer le staff.

Kamou Malo débute les éliminatoires de la CAN 2021 à partir du mois de novembre prochain. Le Burkina est logé dans le même groupe que le Malawi, et le vainqueur de l’opposition Soudan du Sud et Iles Seychelles. Avant cela, Kamou Malo se rendra au Maroc pour un stage de perfectionnement de trois semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre