Karaté do au Burkina : Les champions 2019 sont connus

472 0

La Fédération burkinabè de karaté do a organisé son championnat national le dimanche 28 juillet 2019 à la salle des arts martiaux de l’Institut des sciences du sport et du développement humain (ISSDH). Les karatekas burkinabè ont rivalisé en kata (combat imaginaire) et en kumité (combat).

Bernice Ouédraogo a vraiment brillé au kata individuel en séniors.

Dix finales étaient prévues ce dimanche 28 juillet 2019 à l’occasion du championnat national de karaté do. De retour du championnat d’Afrique de Gaborone (Botswana), les «Africains » devaient prouver. Ces derniers devaient montrer, en effet, qu’ils demeuraient les maîtres. Cependant, des jeunes ont contrarié certains. La compétition cette soirée a débuté par les katas (combats imaginaires).

L’opposition la plus attendue mettait aux prises Bernice Ouédraogo de Nirvana club de Ouahigouya à Alan Sanou de Benkadi club de Ouagadougou dans la catégorie sénior. Les deux athlètes ont, effectivement, livré une belle prestation. Ce qui a aussi rendu la tâche difficile au jury. Celui-ci a toutefois  attribué la victoire à Bernice Ouédraogo (trois contre deux). Par contre, Samuel Sanou, frère de Alan, s’est imposé dans la catégorie junior devant Draman Ouattara de Taryam club de Kaya.

Les finales en kumité

En kata filles chez les cadets, Djemila Zamlabré a battu Mainda Sawadogo de Takoda club de Ouaga. En kata par équipe chez les filles, c’est l’équipe de Nirvana club de Ouahigouya qui s’arrache le trophée devant Meteba club de Tenkodogo. Les frères Sanou du Benkadi mené par Alan ont pris le dessus sur Nirvana club de Ouahigouya de Bernice Ouédraogo.

Les combats étaient d’un bon niveau.

Cinq finales ont été disputées en kumité (combats). Jessika Bambara de Ouahigouya s’impose devant Farida Ly (Tenkodogo) en kumité junior en moins de 53 kg. Chez les moins de 58 kg, la victoire est revenue à Elodine Sawadogo de Ouahigouya face à Kabré. Mohamed Ouédraogo s’impose chez les moins de 81 kg devant Mahamadi Ouédraogo. Alyma Zoromé junior est championne en kumité junior filles (+50 kg).

Le titre de champion chez les moins de 61kg hommes revient à Mohamed Kaboré devant Arshard Barry. « Les athlètes qui ont préservé à Gaborone ont parfois perdu. Cela prouve que le niveau a fondamentalement grimpé à la fois en kumité et en kata. C’est de bonne augure pour le karaté burkinabè », a affirmé le président de la Fédération burkinabè de karaté do Omar Yugo.

A présent, les meilleurs athlètes vont préparer les jeux africains 2019 prévus le mois prochain au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre