Lybie : Cinq médecins tués dans un raid aérien

393 0

Selon le porte-parole du ministère de la Santé du gouvernement d’union nationale, le raid aérien à l’origine de la mort de ces cinq médecins le 16 Juillet 2019 est à mettre au compte de l’aviation du maréchal Khalifa Haftar.

L’hôpital de campagne d’al-Swani, à 25 km au sud de Tripoli a été pour la seconde fois, le 16 juillet 2019, la cible des combats meurtriers s’inscrivant dans la conquête de la capitale par les soldats du maréchal Khalifa Haftar. Cinq médecins ont été tués dans un raid aérien.

Les ambulances et les hôpitaux près des zones de combats au sud de Tripoli ne sont pas épargnés par les frappes aériennes attribuées aux forces du maréchal Khalifa Haftar.

Le porte-parole du ministère de la Santé du gouvernement d’union nationale a attribué ce dimanche, 28 juillet 2019, la responsabilité de ces crimes à l’aviation du maréchal Khalifa Haftar sans toutefois fournir de preuves. Les forces pro-Haftar n’ont quant à elles pas revendiqué cette frappe.

Ce sont à ce jour 1.093 morts et plus de 100.000 déplacés dénombrés depuis le début de l’offensive du maréchal Haftar, selon un dernier bilan de l’OMS.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre