Burkina : Dédougou abrite l’atelier de bilan du projet PACOF

293 0

C’est l’heure du bilan du côté du projet d’appui aux communes de l’Ouest du Burkina Faso (PACOF). La ville de Dédougou a été choisie pour abriter un atelier qui va servir de cadre d’échanges et de partage des acquis et des défis dans la mise en œuvre des différents projets. L’ouverture dudit atelier est intervenue ce mardi 30 juillet 2019.

Informer et former les différents acteurs sur les différentes étapes de la mise en œuvre des projets, c’est l’objectif voulu par le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT). Le PACOF qui intervient dans 15 communes a investi dans 411 projets dans la Boucle du Mouhoun. Ces interventions ont nécessité un investissement d’environ 2 milliards de francs CFA.

« Depuis 2015, le projet a commencé à faire des réalisations. Il était utile de rassembler tous les acteurs et faire le nécessaire et voir comment nous pouvons faire une bonne clôture », a indiqué l’expert en maîtrise d’ouvrage du projet, Ambroise Zoma. La rencontre est donc une occasion d’offrir une formation aux acteurs afin qu’ils s’imprègnent des conditions de formulation des projets et l’élaboration des preuves justificatives.

Du côté des communes bénéficiaires, cette heure de bilan est l’occasion de relever les difficultés qui se posent dans la mise en œuvre des projets. Faire « des investissements utiles » au profit des populations, c’est l’envie des maires des différentes communes même si les investissements déjà faits ont été salués. « Nous avons salué l’arrivée de ce projet. C’est le seul projet qui a accepté de nous accompagner dans la réalisation des infrastructures », a souligné le maire de la commune de Pa, Christine Bonou.

Un prolongement du projet PACOF qui prend fin en mars 2020 est souhaité par les maires. Pour ce qui est des infrastructures non ou mal exploitées, les maires avec le concours du FPDCT entendent entamer des études afin de trouver des solutions pour pallier cette insuffisance.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre