Burkina : Bientôt une opération délivrance massive de CNIB dans le Plateau central

174 0

L’Office National d’Identification (ONI) était, le 31 juillet 2019, face aux responsables des collectivités territoriales et agents de la sécurité de la Région du Plateau  central pour échanger sur la vaste campagne d’opération de délivrance de Carte d’Identité Nationale Burkinabè (CNIB)  prévue pour le 16 septembre 2019.

L’Office National d’Identification (ONI) a rencontré les premiers responsables des collectivités territoriales de la Région du Plateau central, ce 31 juillet 2019 à Ziniaré. L’objet principal de la réunion a porté sur la prochaine campagne de délivrance de CNIB dans la région. L’opération est prévue débuter le 16 septembre 2019.

Le directeur général de l’ONI, Aristide Béré, a expliqué l’importance de la CNIB parce qu’elle évite plusieurs désagréments et renferme une double dimension sécuritaire et politique. « Avec le contexte sécuritaire, circuler en toute liberté, pouvoir exercer les actes de la vie civile en toute sérénité impliquent la possession de la CNIB », souligne le DG.

45 000 personnes au niveau de la région du Plateau central seront dans le besoin de renouveler leur CNIB en 2020. Le gouverneur de la région, Nana Fatoumata Benon/Yatassaye, a par conséquent apprécié l’initiative de l’institution.

La question de la subvention de la carte d’identité, qui coûte actuellement  2 500 F CFA,  a cependant retenu l’attention des acteurs. Mais cette éventualité n’est pas encore à l’ordre du jour.

250 francs par an

« On n’est pas en mesure de subventionner la CNIB. Ne pas avoir de CNIB vous cause plus de tort que de dépenser 2500 F CFA. 2500 F CFA peuvent paraître énormes pour une catégorie de population, c’est vrai. Mais il est vrai que la carte d’identité coûte 2500 F CFA pour 10 ans. Quand vous faites  le point, vous avez en moyenne 250 F CFA par an en termes de coût», développe Aristide Béré. « La valeur sécuritaire de la CNIB fait que les populations n’hésiteront pas» à s’en procurer, est convaincu pour sa part,  le gouverneur de la région du Plateau central.

Pour le reste, le maire de Ziniaré, Pascal Compaoré, salue l’initiative de l’ONI qui permet d’arrêter un agenda pour la campagne massive de délivrance de CNIB. « Nous allons travailler à ce que cette campagne soit une réussite», rassure-t-il.

A partir du 1er août 2019, une campagne de communication sera initiée à l’endroit des populations et ce, jusqu’au 30 août,  avant le début de l’opération prévu pour le 16 septembre 2019.

Irmine KINDA

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre