Sécurité routière dans la Boucle du Mouhoun : Une cinquantaine de  transporteurs et chauffeurs routiers formés

130 0

Dans le cadre de ses activités de formation et de sensibilisation, le Ministère en charge des transports en collaboration avec l’office national de sécurité routière (ONASER) a organisé les 1er et 02 août 2019 à Dédougou une formation au profit des transporteurs et chauffeurs routiers de la Boucle du Mouhoun. Cette formation a porté sur la sécurité routière et le règlement n°14-2005/CM/UEMOA relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans l’espace UEMOA et au Ghana.

Chaque année, le Burkina enregistre des centaines d’usagers de la route victimes d’accidents de la circulation. Outre les immenses souffrances que ces traumatismes provoquent, ils sont aussi à l’origine de pertes économiques considérables pour les victimes, leurs  familles et le pays lui-même.

Ces accidents interviennent par le simple fait du non-respect des règles de la circulation.  Face à cette situation,  le Ministère en charge des transports  en collaboration avec l’office national de la sécurité routière (ONASER)  organise à Dédougou, l’atelier de formation et d’échanges sur la sécurité routière et le règlement n°14-2005/CM/UEMOA au profit d’une cinquantaine de transporteurs et chauffeurs routiers de la Boucle du Mouhoun. Cette rencontre au profit des transporteurs et chauffeurs routiers avait pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité routière et à la protection du patrimoine routier.

De manière plus spécifique, cet atelier devrait permettre d’appréhender la problématique et les facteurs à risque des accidents de la circulation routière au Burkina Faso, de maîtriser les concepts clés de sécurité routière et de connaître le cadre règlementaire de la sécurité routière. En outre l’atelier visait à la promotion des bonnes pratiques en matière de sécurité routière et à la sensibilisation sur les conséquences de la pratique de la surcharge et sur l’importance de la préservation du réseau routier pour une meilleure sécurité routière.

Pour le Secrétaire général de la région de la Boucle du Mouhoun, M. Kouka Jérémie Ouédraogo, l’amélioration de la sécurité routière requiert, entre autres mesures, l’éducation et la promotion des bonnes pratiques en matière de civisme et de courtoisie dans la circulation ce qui contribue à l’enracinement d’une véritable culture de sécurité routière au Burkina Faso. « La surcharge est une pratique qui met en péril à la fois notre cadre de vie et nos potentiels de développement économique et social, en détériorant notre environnement routier et en occasionnant des accidents graves de la route » a souligné M. Ouédraogo.

Remise symbolique de matériel pour la sécurité routière aux organisation des transporteurs

 Aussi, il affirmé que pour engendrer un secteur professionnel compétent capable d’offrir des services de qualité à des prix compétitifs, les transports doivent s’effectuer par l’utilisation des moyens et des techniques appropriées, conformes aux normes de sécurité et de transport.

Le Secrétaire général de la région a souhaité qu’à l’issue de la formation, chaque participant fasse une restitution des connaissances acquises pour promouvoir les bonnes pratiques au sein de leurs organisations respectives.

De même, le Secrétaire général du ministère en charge des transports, M. Zacharia Soré,  a souligné l’importance de cet atelier au profit des transporteurs et chauffeurs routiers en ce sens que la protection des infrastructures routières incombe à tous et permet le développement des transports.

Pour la réalisation des objectifs de l’atelier, l’ONASER qui a la charge de l’activité a mis un accent particulier sur le choix des thématiques qui tiennent compte des questions relatives à la problématique de la sécurité routière et de la surcharge dans notre pays.

La rencontre de Dédougou entre dans le cadre du Projet de construction et de bitumage de la route nationale N° 10, tronçon Dédougou-Tougan. Pour ce faire,   le Ministère des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière et le Ministère des Infrastructures à travers l’Office National de la Sécurité Routière, avec le soutien financier de la Banque Islamique de Développement (BID), a initié plusieurs activités de promotion de la sécurité routière dont l’atelier au profit de la cinquantaine de transporteurs et chauffeurs routiers de la Boucle du Mouhoun.

Au cours de l’atelier, un lot de matériel composé de gilets réfléchissants, de triangle de sol ont été remis aux organisations des transporteurs de la région.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre