Education au Burkina : Iqra propose une “Seconde chance”

316 0

Iqra, l’association qui œuvre pour la paix et l’épanouissement par l’éducation, a organisé un déjeuner de presse ce samedi 3 août 2019 sur ses actions à travers le Burkina. 

 « Seconde chance », est la première action mise en œuvre par l’association Iqra en 2015. La première phase de ce projet concernait  Dédougou et Kaya.

Aujourd’hui la deuxième phase a été étendue à Fada, Namissiguima, Seytenga et une zone du Niger appelée appllé Tera.

Pour Hawa Guira/Bassiri, ce projet est  l’alphabétisation au moyen de l’ajami (la transcription des langues locales avec des caractères arabes), la passerelle, la promotion de l’hygiène et de l’assainissement.

« Ces actions ont concerné 75 foyers coraniques avec 110 maîtres coraniques et 4632 apprenants de ces foyers. Elles ont permis d’améliorer le cadre d’apprentissage et la qualité de l’enseignement au sein de ces foyers partenaires », dit-elle.

En plus de ces actions en 2015-2018, le projet d’appui pédagogique aux foyers coraniques(PAPEFCO) a exécuté dans la province du Seno les mêmes objectifs que le projet “Seconde chance”.

En juillet 2018, elle a participé à la mise en œuvre du « projet d’amélioration de l’inclusion sociale des apprenants des foyers coraniques par l’éducation et le dialogue ». Ce projet, financé par l’Union européenne en partenariat avec l’ONG Diakonia, a ciblé 78 foyers coraniques avec plus de 1600 apprenants dans la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins, du Nord et du Sahel.

Selon le recensement général des foyers coraniques réalisé par le CERFI, en 2013, le Burkina Faso comptait 7502 foyers coraniques abritant plus de 149.000 apprenants.

Iqra, dans sa lancée de l’éducation pour tous et des autres politiques sectorielles du gouvernement, a débuté par la mise en route d’une campagne de plaidoyer pour une éducation de qualité au profit des apprenants des foyers coraniques.

Il faut noter que  Iqra est une association apolitique, non religieuse et à but non lucratif. Elle a pour objectifs de promouvoir une paix durable et un développement harmonieux et équitable, créer, maintenir et promouvoir un partenariat national et international pour une paix et un développement durable. L’association veut également  contribuer à la lutte contre le chômage, à l’autonomisation des jeunes et des femmes par la promotion d’une éducation de base de qualité au sein des foyers coranique.

Saly OUATTARA

Burkina24

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre