Révolution d’Août 1983 : Hommage à Valère Somé 

135 0

Il y a deux ans de cela, Valère Somé « l’une des chevilles ouvrières de la rédaction du discours d’orientation politique » tirait sa révérence. En ce 36e anniversaire de la Révolution démocratique et populaire (RDP), l’Organisation des peuples africains – Burkina Faso (OPA-BF) a tenu à lui rendre un hommage particulier.

Mamadou Lamizana se rappelle l’avènement de la Révolution d’août 1983 comme si c’était arrivé la veille. « Dans la nuit du 4 août 1983, juste avant l’exécution de l’hymne national mettant fin au message à la nation du président Jean Baptiste Ouédraogo, les téléspectateurs se retrouvent face à un silence et à un écran qui dure anormalement. A l’écran apparaît le visage du prisonnier politique en résidence surveillée (Thomas Sankara arrêté le 17 mai 1983) annonçant l’ouverture d’une ère nouvelle. La proclamation qui venait d’être faite allait vite rassurer le pays », se remémore cet homme qui l’a vécu de l’intérieur depuis le secrétariat des Comités de défense de la révolution.

En effet, il y a trente-six ans avec comme leader Thomas Sankara, « un génie en son genre », les révolutionnaires d’août 1983 mettaient en place la RDP. Deux mois plus tard, soit le 2 octobre 1983 ils livreront leur vision de l’exercice du pouvoir d’Etat dans ce qu’ils ont convenu d’appeler Discours d’orientation politique (DOP).  

« Plus qu’un discours ou n’importe quel discours politique, le DOP se veut un référentiel de lignes et d’options. C’est un point d’ancrage des convictions, un véritable manifeste qui trouve ses motivations et ses fondements dans notre histoire. Ce n’est pas tombé du néant. C’est lié à la succession d’une série d’événements face auxquels nos devanciers ont pris position ». C’est ainsi que l’a décrit Mamadou Lamizana dans sa communication axée sur les enseignements à en tirer.

“Contredire Sankara, interpeller Blaise…”

Le DOP est passé sous la plume de Valère Somé qui a tiré sa révérence le 31 mai 2017. En ce 36e anniversaire de la révolution, le parti politique Organisation des peuples africains – Burkina Faso (OPA-BF) lui a rendu hommage.  « Je retiens que Valère Somé a été l’une des chevilles ouvrières de la rédaction du discours d’orientation politique qui a servi de guide durant les quatre années de la révolution », a déclaré son président Me Ambroise Farama.

Les conférenciers ont relevé en chœur ce qu’ils considèrent comme étant la « particularité de savoir anticiper » du « camarade » Valère Somé. Et Ernest Compaoré, secrétaire général du parti, de caricaturer cet « exemple de patriotisme » en ces termes : « Valère restera pour nous un exemple de courage. Contredire Sankara, interpeller Blaise, refuser de composer avec le Front populaire, affronter la détention, la torture et l’exil, revenir dans son pays avec une offre, celle de la réconciliation, il faut être Valère pour le faire ».

En ce 36e anniversaire de la Révolution démocratique et populaire, “fondée sur les valeurs d’intégrité, de patriotisme et d’ardeur au travail”, le président du Faso a invité les Burkinabè à en faire un moment d’introspection. Tout en saluant « l’engagement patriotique » des acteurs de cette Révolution, Roch Kaboré partage  le vœu que cet esprit qui les a guidés puisse « servir de levain pour les jeunes générations ».

Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre