Chambre d'hôtel

Burkina : Réduction de 25% dans les hôtels

355 0

Les hôtels réduisent leurs prix du 1er août au 30 septembre 2019 au Burkina Faso.

L’Association professionnelle des hôteliers et restaurateurs du Burkina (APHRB) en collaboration avec l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB) et le ministère de la culture des arts et du tourisme, a procédé au lancement officiel, ce 6 août 2019,  d’une campagne de réduction des tarifs hôteliers du 1er août au 30 septembre 2019. Cette offre promotionnelle est marquée par une réduction de 25% sur les tarifs en cours, dans les 13 régions que compte le Burkina Faso.

Selon le Président de l’APHRB, Mahamoudou Pierre Celestin Zoungrana, cette réduction vise à soutenir les activités socio-économiques et culturelles pendant les grandes vacances, à encourager les jeunes à la pratique du tourisme, à une meilleure valorisation de nos produits locaux, à présenter les différentes offres des produits et prestations hôteliers et de restauration à la clientèle.

Résilience de l’activité touristique

Les arrivées touristiques dans les établissements touristiques d’hébergement au Burkina sont de 540 390 en 2018 contre 512 493 en 2017, soit une hausse de 5,4%. Ce résultat s’explique par une hausse des arrivées du tourisme interne de  7,2% et par une relance du tourisme récepteur avec une hausse d’environ 1%. Ce qui témoigne d’une résilience de l’activité touristique face aux évènements sécuritaires qui ont marqué le pays et la sous-région ces dernières années.

ONTB

Le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, a précisé que la question sécuritaire est valable pour tout le monde. « Il y a des normes de sécurité qui sont définies. Où que vous soyez, vous devez veiller à les observer, à les respecter. Ce que moi je refuse, c’est de faire croire qu’il y a plus d’insécurité au Burkina qu’en France, qu’aux Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Pour Abdoul Karim Sango, cette réduction de 25% sur les tarifs hôteliers, vise à stimuler la consommation locale des produits et services touristiques, et requiert un autre objectif visant à développer une culture de vacances et de loisirs aux Burkinabè.

Il a par ailleurs invité les acteurs de l’industrie culturelle burkinabè, à maintenir le cap dans la qualité de leurs prestations pour une offre touristique nationale de qualité.

Le tourisme occupe le 3e rang dans l’économie mondiale. Et c’est pour promouvoir davantage ce secteur au Burkina Faso, que l’ONTB organise dans les régions du Centre-ouest et de la Boucle du Mouhoun, une colonie de vacances au profit des enfants scolaires de 7 à 15 ans.

Issa Cyrille YELEMOU

Pour Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre