Direction de la communication du SP/CNLS-IST : Jean Victor Ouédraogo installé

283 0

Le Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST) a un nouveau directeur de communication et des relations publiques. Jean Victor Ouédraogo a été installé dans ses fonctions ce mardi 6 août 2019 à Ouagadougou.

La cérémonie de passation de charges au Conseil national de lutte contre le Sida et les IST (CNLS-IST) entre ancien et nouveau directeurs de communication a été présidée par Blaise Zongo, Contrôleur interne représentant le Secrétaire permanent.

La parole a été d’abord donnée au directeur sortant, Sondet Guillaume Sanon. Son mot d’au revoir a été plein d’émotions. « L’heure de quitter notre institution est arrivée pour moi. Je repars la tête pleine de bons souvenirs », a-t-il dit, la voix presque cassée.

Celui qui a passé plus de 16 ans au Conseil national de lutte contre le Sida et les IST, dont 10 ans à la tête du département qu’il quitte, estime avoir été à la hauteur de la tâche à lui confiée. « Mais, même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a », a-t-il argumenté comme pour justifier d’éventuelles imperfections.

« L’exaltant travail de mon prédécesseur sera ma boussole »

Il a souhaité bon vent à son successeur avant de le rassurer en ces termes : « Je laisse entre tes mains, une équipe qualifiée ». Sondet Guillaume Sanon a reçu un cadeau de la part de ses désormais anciens collaborateurs du CNLS-IST, institution créée le 1er octobre 2001 et qui relève de la Présidence du Faso.

Son successeur, Jean Victor Ouédraogo, n’a pas dérogé à la règle. Il a également souhaité bonne suite à son prédécesseur qui compte retourner dans son biotope communautaire. « L’exaltant travail de mon prédécesseur sera ma boussole », a-t-il confié, sous des acclamations nourries.

Le journaliste et ancien directeur de la communication et de la presse ministérielle du Département en charge de la jeunesse dit être conscient de la lourde responsabilité placée sur ses épaules. Quant au challenge à relever en matière de communication et de changement de comportement dans cette lutte de longue haleine, Jean Victor Ouédraogo compte donner le meilleur de lui-même.

Il entend prendre le taureau par les cornes. Il a d’ailleurs promis des « résultats tangibles » dans les mois à venir dans le cadre de la riposte contre le Sida et les IST au « Pays des Hommes intègres ».

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre