Le Parlement de la CEDEAO organise une rencontre du 6 au 10 août 2019 à Ouagadougou

Lutte contre la corruption en Afrique : Le Parlement de la CEDEAO en ordre de bataille

229 0

Le Parlement de la CEDEAO organise une rencontre du 6 au 10 août 2019 à Ouagadougou. La lutte contre la corruption dans les Etats membres est au centre de cette réunion délocalisée. Le thème retenu est « Etat de mise en œuvre du protocole A/P3/ 12/01 de la CEDEAO sur la lutte contre la corruption: Quelle contribution pour le parlement de la CEDEAO ».

C’est la deuxième fois que le Parlement de la CEDEAO organise une rencontre délocalisée au Burkina Faso. Pour cette fois, c’est pour lutter contre la corruption dans les Etats membres. Le thème maintenu est « Etat de mise en œuvre du protocole A/P3/ 12/01 de la CEDEAO sur la lutte contre la corruption: Quelle contribution pour le parlement de la CEDEAO ».

Du 6 au 10 les députés membres du Parlement de la CEDEAO formuleront des recommandations pour la mise en œuvre des dispositions du protocole par tous les Etats membres. Le premier vice-président l’Assemblée nationale, Bénéwendé Stanislas Sankara, à la cérémonie d’ouverture, a rappelé que les parlementaires ont un rôle d’interpellation et d’alerte sur les phénomènes qui plombent les économies.

les députés membres du Parlement de la CEDEAO
les députés membres du Parlement de la CEDEAO

« Ce thème d’une évidente pertinence, est évocateur à bien des égards du fléau commun qui gangrène et annihile depuis des décennies, les efforts de développement socioéconomique des pays  de la CEDEAO. En choisissant de le placer au centre des échanges de la présente  réunion, le Parlement de la CEDEAO reste en phase avec la nécessaire dynamique de renforcement d’une bonne gouvernance au sein de l’espace  communautaire.

Ce débat qui ne peut être esquivé, est d’autant plus important que notre communauté est en passe de mettre en route la monnaie unique indispensable à l’atteinte des objectifs d’intégration et des performances socioéconomiques poursuivis par la CEDEAO », a-t-il expliqué.

Le phénomène de la corruption persiste dans les pays de la CEDEAO. Cette rencontre offre une opportunité aux députés membres de la CEDEAO de pousser la réflexion sur les entraves de la lutte contre la corruption mais de surtout sur  l’apport des parlements.

Moustapha Cissé Lo, Président du Parlement de la CEDEAO, a fait savoir que l’objectif de cette réunion est de faire le point sur la lutte contre la corruption dans l’espace CEDEAO. A l’écouter, dans l’espace communautaire les causes les plus communes de la corruption demeurent, entre autres, la mauvaise gouvernance, l’égoïsme, la non-participation des populations dans les prises de décisions, la faiblesse des institutions publiques.

Le cadre juridique international et africain de la lutte contre la corruption, le phénomène de la corruption en politique et son impact sur la gouvernance, les expériences des pays de la CEDEAO en matière de lutte contre la contre la corruption, tels sont, entre autres, les différents axes qui seront abordés durant les jours de travaux à Ouagadougou.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre