Burkina : Le FPDCT au Sahel et au Centre-Nord

206 0

Après l’étape de Koudougou-Ouahigouya, la caravane de presse organisée par le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) a mis le cap sur les régions du Sahel et du Centre-Nord.

En dépit de la situation sécuritaire non rassurante dans certaines zones du Burkina, le FPDCT se montre aux cotés des populations pour recueillir leurs difficultés et constater de visu les réalisations faites. La région du Sahel et celle du centre-Nord ont ainsi reçu la délégation des professionnels des médias dans le cadre de la caravane de presse organisée par le FPDCT. Des localités comme Bani, Pissila, Kaya, Ziniaré, Nagreongo ou Zam ont été visitées par les journalistes.

A l’instar des autres régions et malgré un climat sécuritaire inquiétant, la région du Sahel a bénéficié des financements du fonds dans la réalisation de bon nombre d’infrastructures. Des boutiques de rues, une maison des jeunes et une maison des femmes sont entre autres des infrastructures faites sous financement du FPDCT. Des réalisations qui, même si elles sont satisfaisantes dans l’ensemble, se montrent parfois insuffisantes.

Dans la comme de Bani, le Fonds a financé la construction de boutiques de rues et d’autres infrastructures non marchandes. Au profit des femmes de la localité, une maison  pour les différents groupements a été réalisée. Ledit groupement de femmes qui œuvre dans le tissage et la couture dit avoir d’autres besoins comme les toilettes et l’élargissement de leur salle de réunion. La construction d’un mur, l’acquisition de matériel pour les activités et l’électrification de l’infrastructure sont aussi des requêtes que les femmes de Bani ont tenu à transmettre au FPDCT.

Environ 800 millions investis dans le Plateau-Central

Le cap a ensuite été mis sur Ziniaré, le chef-lieu de la région du Plateau-Central. Avec environ 800 millions de francs CFA en termes d’investissement dans cette région, le FPDCT a réalisé des infrastructures scolaires, des centres d’hébergement, des infrastructures marchandes et sanitaires. Au sein du conseil régional, un site d’hébergement dénommé « hôtel du conseiller » a été réalisé. Même si elle n’est pas fonctionnelle par manque d’équipement, la réalisation de l’infrastructure est perçue comme « un satisfecit ».

L’hôtel du conseiller de la région du Plateau-Central

« Le fonds permanent a construit ce bâtiment à hauteur de près de 200 millions mais l’hôtel n’est pas équipé. Il a fallu que le conseil régional par Budget annuel prévoit de l’agent pour acquérir les équipements. Et comme nous n’avons pas un budget qui nous permette de réaliser ces investissements en un seul coup, il a fallu le faire par tranche chaque année. C’est petit à petit que nous le faisons avec les petits moyens » (Edmond Zida, président du conseil régional du Plateau-Central).

Sans pour autant donner une date pour l’ouverture de « l’hôtel du conseiller », le premier responsable du conseil régional a promis de le faire dans des délais raisonnables. Après cette étape, la caravane a mis le pied sur Nagrongo et Zam pour visiter respectivement un marché à bétail et un bâtiment administratif communal.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre