Communications électroniques et postes : L’ARCEP veut armer des journalistes

228 0

Les responsables de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) organisent, du 7 au 9 août 2019 à Bobo Dioulasso, une formation au profit des Hommes de médias. La cérémonie d’ouverture a été présidée ce mercredi par le Gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou.

Après l’édition « réussie » de 2018, selon les mots du Chef de département de la Communication et de l’international de l’ARCEP, Yacouba Koussoubé, l’autorité de régulation échange de nouveau avec les Hommes de médias.

Cette session de renforcement des capacités des journalistes, dit-il, rentre dans le cadre de leur mission d’accompagnement pour une meilleure connaissance du secteur des communications électroniques et des postes et des différents acteurs qui animent et gouvernent le dit écosystème.

Dans son discours introductif, le Président de l’ARCEP, Tontama Charles Millogo, a soutenu que les missions et attributions de la structure ne sont pas toujours bien connues et encore moins des procédures applicables devant elle.

« C’est donc pour mieux clarifier ses rôles, ses missions et attributions et des procédures applicables devant elle que nous avons initié cet atelier qui regroupe une trentaine d’Hommes de médias issus d’organes de presse tant du privé que du public », a-t-il expliqué.

Faciliter le dialogue et les échanges avec les journalistes…

Il a également fait savoir que les règles universelles qui rassurent et protègent le secteur balisent la vie dans ledit secteur et leur strict respect est obligatoire. « Autrement, c’est l’aventure. C’est trop souvent cette réalité qui nous vaut beaucoup d’incompréhensions. Cet atelier devra vous doter des armes nécessaires pour mieux traiter de ces questions », a dit Tontama Charles Millogo.

Il a souhaité qu’à travers les communications qui seront exposées, les participants, composés essentiellement de journalistes et d’animateurs d’émissions interactives, puissent cerner la vie du secteur, les responsabilités des acteurs et leurs interactions.

Le Président de la structure créée il y a 20 ans a tenu à rendre hommage au Gouverneur de la région des Hauts-Bassins qui a bien voulu présider la cérémonie d’ouverture de l’atelier. « Je me dois de saluer la pertinence de cette initiative de l’ARCEP et de son Président qui, avec l’organisation de cette rencontre, facilite le dialogue et les échanges avec les hommes et femmes de médias », a déclaré le Gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou.

A l’écouter, les journalistes traitant des questions de communications électroniques ne sont animés par aucune intention malveillante. Il dit, cependant, comprendre que, souvent, faute de disposer de toutes les informations, certains rendus de la presse peuvent paraître « partiaux et partiels ».

« L’ARCEP se retrouve au banc des accusés pour tout, alors qu’elle n’est pas et ne peut être responsable de tout », foi du Gouverneur. Il a souhaité des échanges fructueux aux participants.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre