Moral des troupes au Burkina : L’état-major se veut rassurant

167 0

L’état-major général des armées burkinabè reconnaît que la mort de 24 soldats à Koutougou le 19 août 2019 a suscité de l’émotion au sein des troupes mais affirme que cela n’a pas entamé leur détermination.

Des rumeurs circulent au sujet du moral des troupes qui serait entamé après l’attaque essuyée par le Burkina à Koutougou.

Dans la matinée du 21 août 2019, un mouvement de militaires  a même été constaté au niveau de l’une des casernes militaires à Ouagadougou. Mais les choses seraient rentrées l’ordre, selon une source militaire.

24 militaires sont tombés lors de l’attaque terroriste contre le détachement militaire de Koutougou, faisant enregistrer la plus lourde perte humaine qu’a connue l’armée burkinabè depuis le début des attaques terroristes au Burkina. Une situation qui suscite des interrogations au sein de l’opinion nationale,  d’autant plus que,  selon l’Agence d’information de Burkina,  le regroupement des assaillants avait été signalé quelques jours avant l’attaque.

De son côté, l’état-major général des armées reconnaît qu’une “vive émotion a été  ressentie au sein des unités éprouvées des Forces armées nationales“. Mais c’est un ressenti, assure la hiérarchie militaire,  “humainement compréhensible qui ne remet pas en cause la solidarité et la détermination des Hommes à tenir haut le flambeau de la Nation“.

Le chef d’état-major général des armées, le Général Moïse Miningou, “invite par conséquent les populations à faire fi des rumeurs mettant en cause le moral des troupes“, à vaquer à leurs occupations et à “faire bloc” avec les forces armées.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre