Attaque de Koutougou : L’analyse du FPR

92 0

Le Front patriotique pour le renouveau (FPR) se prononce sur l’attaque de Koutougou.

Filles et Fils du Burkina Faso, c’est avec une très grande consternation que nous produisons la présente déclaration en rapport exclusif avec l’attaque (dans la nuit du 18 au 19/08/19) du détachement militaire national situé à Koutougou (sahel). La lourdeur du bilan chiffré à ce jour, à 24 pertes en vies humaines, 7 blessés et 5 toujours recherchés nous plonge dans une extrême affliction.

A travers cette déclaration concise et précise, nous voudrons :

  • Dans un premier temps présenter nos vives et sincères condoléances à la famille de tous les militaires décédés ainsi que notre souhait ardent de prompt rétablissement aux blessés. A ceux qui sont toujours recherchés, nous espérons une issue heureuse pour eux, leurs familles et pour toute la nation.
  • Dans un second temps, nous adressons nos encouragements et toute notre solidarité à l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) via la personne du Chef d’Etat Major General des Armées et de toutes les chaines de hauts commandements militaires et paramilitaires.
  • Dans un troisième lieu, dans l’espérance qu’une telle perte ne soit plus enregistrée dans notre pays, nous attirons sans détour l’attention des gouvernants qui ont le devoir de mettre en œuvre des politiques efficaces et efficientes en vue de protéger à tout prix le peuple Burkinabè. Que ceux qui ont pris les rênes du Gouvernement il ya de cela six (06) mois se réveille maintenant; ils ont vendu la peau de l’ours avant de l’avoir terrassé, ils ont clamé haut et fort sous le soleil du Burkina Faso, que leur gouvernement a repris le dessus sur l’hydre terroriste. Malheureusement et très malheureusement, l’attaque de Koutougou démontre le contraire,  l’ampleur et la continuité du problème.

Cette attaque met à nu un certain nombre d’incapacités des gouvernants, elle prouve de manière irréfutable qu’il existe bel et bien un problème de gouvernance. Le Gouvernement actuel doit en tirer toutes les conséquences et implications. Le Peuple Burkinabè attend des résultats, pas de la spéculation et des promesses.

 Si au cours de la gouvernance d’un régime politique, on enregistre plus de 500 morts (civils, militaires et paramilitaires), il y a vraiment de quoi se poser des questions sérieuses, ne serait-ce que du point de vue de la responsabilité morale.

Au lieu de se concentrer sur la protection des populations en période de crise et de nécessité impérieuse au vue du nombre de déplacés internes et externes, nous sommes au regret de constater que ceux qui ont la lourde responsabilité institutionnelle et morale de protéger nos populations, sont bien déjà en précampagne voire en campagne électorale avec 2020 en point de mire. C’est bien dommage car ça frôle l’immoralité.

Nous rappelons à nouveau que nul gouvernant n’a le droit, que ce soit par quelques incapacités (même involontaires) ou par tout autre justifications intolérables, d’hypothéquer l’avenir du peuple burkinabé.

Pour finir, tenant compte du fait que ce qui s’est passé est inacceptable, mais aussi de la dégradation continue de la situation sécuritaire, Le FPR appel le peuple Burkinabè à l’union, à la réconciliation des cœurs, à la dénonciation de tout acte suspect, au renforcement du sentiment patriotique et républicain, au courage et au combat pour la liberté.

Vive la Jeunesse consciente.                                                            Vive le FPR.

Dieu bénisse le Burkina Faso                                            Le Président National.

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre