« Bosquet de la décennie » : Le Fonds permanent et la commune de Komsilga main dans la main

89 0

La commune de Komsilga s’inscrit en droite ligne avec les orientations du président du Faso. Les autorités locales ont procédé à la concrétisation d’un « bosquet de la décennie ». Un bosquet mis en place sur instruction du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT). La mise en terre des 700 plantes a été effectuée le vendredi 23 août 2019.

Doter chaque collectivité territoriale d’un bosquet est l’ambition du directeur général du FPDCT. Ainsi, à la suite de Pabré, Komki Ipala et Tanghin Dassouri, le fonds permanent reverdit le couvert végétal de la commune de Komsilga. L’objectif global est de planter 10.000 arbres à travers le Burkina. Une opération de reboisement lancée à l’occasion de la célébration de la décennie d’existence du FPDCT.

 « Ce matin, nous avons mis en terre 700 arbres. Au niveau des autres régions également, ils sont entrain de planter. Au finish, nous aurons 10.000 plantes à travers le territoire national », a indiqué Hortense Somé, chef de l’agence régionale du centre. Pour ce qui est de l’entretien et la survie des arbres mis en terre, la responsabilité est mise entre les mains des collectivités. « C’est le site des populations et c’est leur forêt. Nous leur demandons d’en prendre soin », a-t-elle ajouté.

L’équipe du Fonds permanent en plein reboisement de la forêt communale de Komsilga

Logé dans la forêt communale de Komsilga, « le bosquet de la décennie » vient à point nommé selon les premiers responsables de la localité. Des projets de reboisement étaient en cours. Ils ont ainsi vu leur concrétisations avec le geste du fonds permanent. Et pour répondre au mot d’ordre du directeur général du fonds qui est de « planter utile », les autorités locales ont fait des promesses.

« Planter utile »

« Ils sont venus nous soutenir avec un bosquet et nous les remercions. Maintenant, nous allons mettre en place un comité de gestion pour préserver ces arbres. Cependant, nous rencontrons beaucoup de problème d’eau surtout en saison sèche. Nous voulons chercher des partenaires qui vont nous aider avec des forages », a souligné le président de la commission environnementale de la mairie de Komsilga, Rasmané Zangré.

Ce reboisement a été fait sous surveillance des spécialistes en environnement, en économie verte et en changement climatique. C’est donc dire que « tous les moyens ont été mis » pour permettre à ces arbres de survivre. En rappel, le FPDCT est une structure qui œuvre dans l’accompagnement des différentes collectivités territoriales. Elle finance leurs actions de développement.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre