Burkina : Ils ont fait un geste pour les déplacés

636 0

Un don en faveur des déplacés a été fait  ce lundi 26 août 2019 au siège de l’Association Semfilms à Ouagadougou. 

Pour venir en aide aux 250 000 déplacés internes fuyant les attaques dans plusieurs provinces du pays, le consul honoraire de Suède au Burkina Faso, Alfred Sten Hagberg et Malika la slameuse, présidente de la slamazone, ont fait un don en nature et en espèces à l’Association Semfilms ce  26 août 2019.

 5 sacs de riz de 50kg, 5 sacs de maïs de 50kg, 2 paquets de chaussures et 1 sac d’habits. Tel est le don de l’artiste Malika la slameuse. « En tant que fondatrice et artiste, nous avons comme devise d’utiliser cet art là au service du développement. Il y a plusieurs actions déjà qui étaient menées bien avant ça. Mais aujourd’hui nous avons fait notre part. C’est un devoir pour nous d’être là », dit-elle.

Le consul honoraire de Suède au Burkina Faso, Alfred Sten Hagberg, a lui remis 1 million 582 500 f CFA à la coalition. Il s’agit d’un fonds collecté auprès des Burkinabè vivant en Suède en guise de soutien aux déplacés internes. « Nous avons été touchés par l’initiative « faisons un geste » et on s’est rapidement réuni et lancé une campagne de soutien auprès de nos frères et sœurs burkinabè », a-t-il expliqué.

De l’avis de Luc Damiba, chef de file de « faisons un geste », l’initiative a été lancée depuis un mois et sur le terrain le constat révèle que les besoins s’augmentent. Il a estimé nécessaire d’interpeller les citoyens, à travers cette cérémonie « sobre », à donner car la rentrée scolaire  est pour bientôt et les enfants doivent se munir de vêtements et de fournitures scolaires.

Comme bilan à la date d’aujourd’hui, indique Luc Damiba, « nous avons déjà au niveau des comptes électroniques, près de 3 400 euros (2 227 000 f CFA) et puis nous avons reçu dès les premiers moments sur Orange money 700 000 f CFA. Nous avons reçu beaucoup de vivres que nous avons transmis sur les sites de Barsalogho, des sacs de mil, de savon, de l’huile, des nattes et des chaussures ».

Il a soutenu que le bilan est insuffisant vu les besoins sur le terrain.

En rappel, cette action citoyenne a débuté en août et se poursuit jusqu’en octobre 2019.

Aïna TOURE (stagiaire)
Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *