Burkina : « Nous n’avons pas assez de force, nous n’avons pas d’armes, ce que nous avons c’est le chant »

160 0

Au regard du contexte sécuritaire délétère au Burkina Faso, l’Association « les chantres de la paix » et les Peace voice, dans leurs activités ont initié la 3e édition de la promotion de la paix et du civisme en milieu scolaire ce vendredi 30 août 2019 au lycée Badenya à Ouagadougou. À cette occasion, l’Association a composé une chanson de deux titres dont « l’hymne de la patrie » et « savoir vaincre ». L’objectif de ce chant est d’appeler les populations à soutenir les forces de défense et de sécurité (FDS) dans la lutte contre le terrorisme et le civisme.

Gislain Yaméogo, président de l’Association « les chantres de la paix » est formel.

« Aujourd’hui, nous avons pensé qu’il était de bon ton, utile vu le contexte sécuritaire national qui est vraiment délétère et qui interpelle tout le monde qu’il fallait faire quelque chose. Nous n’avons pas assez de force, nous n’avons pas d’armes, ce que nous avons, c’est le talent que Dieu a mis en nous et ce talent c’est le chant », dit-il.

Selon lui, c’est à travers leur voix qu’ils pourront justement faire passer ce message d’appel à l’union nationale pour la cohésion sociale.

Au terme de la séance de la création musicale, « nous avons composé une première chanson qui s’appelle °savoir vaincre°. C’est une chanson qui rend hommage à nos vaillants soldats, pour leur donner encore du punch c’est-à-dire qu’on croit en eux, nous sommes avec eux, on est engagé avec eux dans cette lutte-là contre les ennemis de la nation », a indiqué le président de l’Association.

Pour Mouni Compaoré, le secrétaire général de °Peace voice°, l’innovation majeure pour cette édition est que l’initiative est ouverte à tout le monde, c’est-à-dire toute personne qui désire apporter sa voix. Hormis les activités menées au sein de la structure, les membres font également des dons dans les orphelinats, des visites et des sorties récréatives avec les membres.

Il a ajouté que les activités organisées sont réglementées en fonction de l’emploi du temps des élèves membres. À l’approche des examens, les élèves bénéficient des séances de cours et d’exercices d’appuis.

Il faut souligner que, comme devise, « Peace voice » c’est le modèle de vie à l’école, en famille et dans la rue.
L’Association « les chantres de la paix » a été créée en 2013 avec pour objectif de travailler pour la promotion de la paix, la non-violence et le civisme en milieu scolaire, partout dans le pays à travers le chant. « Peace voice » est un groupe d’élèves et d’étudiants qui se sont engagés pour la promotion de la paix et du civisme dans les établissements.

Aïna TOURE (stagiaire)
Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre