Burkina : Un camp vacances dédié uniquement aux filles

1466 0

Vacances, civisme, citoyenneté et formation aux métiers, c’est sous ce thème que s’est tenu le camp vacances au profit des filles. Du 26 au 30 août 2019, plus d’une cinquantaine de jeunes filles se sont réunies à Zorgho. Une rencontre pensée et voulue par l’association Cri de cœur pour l’équité et le développement. La clôture dudit camp est intervenue ce vendredi 30 août 2019.

Les vacances scolaires sont des périodes par excellence où les enfants s’adonnent à toute sorte d’activités. Partie de ce constat, l’association Cri de cœur pour l’équité et le développement a voulu penser autrement ces moments. C’est donc permettre aux jeunes filles de décompresser après une année scolaire « souvent difficile pour les enfants mais aussi pour les parents ».

« Nous avons trouvé que ça répondait à nos attentes. Également à travers le contenu qui est proposé au cours de l’activité. Cela vise à permettre aux filles d’avoir des informations sur le civisme, la citoyenneté et la santé sexuelle et reproductive », a indiqué Christelle Kalhoulé, directrice pays du CCFC (Christian Children’s Fund of Canada) Burkina. Des mots pour justifier et maintenir les encouragements de la structure pour des éventuelles futures éditions.

Des attestations ont été remises aux campeuses

Pour la part des premiers responsables de la province, ce camp trouve bien sa place. Une panoplie d’activités dans le chef-lieu de la province du Ganzourgou pour le bien-être des jeunes filles. Un camp vacances dédié uniquement aux filles qui est un satisfecit pour Robert Zoungrana, le haut-commissaire du Ganzourgou. « Nous avons coutume de voir des camps mais avec des garçons et des filles. Mais cette fois-ci, c’est uniquement pour les filles. Félicitations aux organisateurs », dit-il.

Une panoplie d’activités reçue avec « joie »

Les quelques métiers auxquels les campeuses ont été initiées, La teinture, le batik, le bogolan, l’art culinaire, la savonnerie et la coiffure. Des apprentissages qu’elles ont reçus avec « joie ».  « J’ai beaucoup appris durant ce camp vacances. De retour chez moi, je vais tâcher de mettre en application ce qu’on a appris. Je vais également essayer de former mes proches et mes amis », a indiqué Nèmata Zangré, campeuse venue de Zorgho.

Un aperçu des réalisations des campeuses durant le séjour

La tenue du camp répond selon le directeur exécutif de l’association Cri de cœur pour l’équité et le développement a pour objectif de  « venir à bout des difficultés que vivent les jeunes filles ». Même si des défis restent à relever pour une autonomisation de la femme, des acquis majeurs sont à observer et la tenue régulière de ce genre de camp contribue à consolider les avancées.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *