Burkina : « Une grande marche-meeting » annoncée pour le 16 septembre

214 0

L’Union d’action syndicale (UAS), les syndicats non-membres de l’UAS et des Organisations de la société civile ont tenu le samedi 31 août 2019 à la Bourse du travail de Ouagadougou, un meeting au cours duquel ils ont exprimé leur « indignation » face à la situation nationale.

La situation nationale telle que décrite par les organisateurs du meeting du samedi 31 août 2019 est caractérisée par « la persistance et la violence des attaques terroristes, les menaces et les assassinats, la violation des libertés démocratiques et syndicales, le pillage des ressources nationales, le non-respect des engagements pris par le gouvernement vis-à-vis des partenaires sociaux ».

Fort de ce constat, les organisations de la société civile et syndicales du Burkina ont décidé d’interpeller le gouvernement burkinabè. Ainsi, de commun accord, elles ont dressé une plateforme minimale de neuf (09) points. Il s’agit, entre autres, de la vérité et de la justice sur « tous les crimes de sang impunis » dont « les tueries de Yirgou, Kain » et les « assassinats des responsables de l’ODJ  (Organisation démocratique de la jeunesse, NDLR) au Yagha », du départ des bases et forces militaires étrangères du Burkina, le respect des engagements pris avec les syndicats.

Vidéo  – Les neufs points de la plateforme

Burkina 24

Au-delà de ces revendications, les organisations de la société civile et syndicales entendent tenir des actions en vue de la satisfaction de leurs préoccupations. Ainsi, pour le 16 septembre 2019, elles annoncent la tenue d’ « une grande marche-meeting » sur l’ensemble du territoire avec préavis de grève.

A Ouagadougou, celle-ci se tiendra à la Place de la nation.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre