Côte d’Ivoire : Hommage en Or à DJ Arafat à Abidjan

189 2

De son vivant, il avait rêvé de faire le plein des 45 milles places du stade Félix Houphouët-Boigny au Plateau, le quartier des affaires de la capitale économique ivoirienne, Abidjan. Ce défi, Ange-Didier Houon, l’a finalement relevé au cours de cette cérémonie d’hommage et d’adieu qui lui est dédiée  cette nuit du vendredi 30 au samedi 31 Août 2019 en présence d’artistes nationaux et internationaux, autorités politiques et bien entendu de ses inconditionnels fans surnommés « La Chine ».

Le stade Félix Houphouët-Boigny au Plateau est ce vendredi 30 Août 2019, le point de convergence des Abidjanais et des « Chinois » sur l’ensemble du territoire ivoirien. Et pour cause, la veillée artistique en hommage à DJ Arafat décédé le 12 Août 2019.

Dans les alentours du stade, l’ambiance est à la fête. Une fête populaire menée par la « Chine Populaire » du « Daïshinkan ». Tout comme les points saillants de la capitale abidjanaise, des écrans géants sont installés au Plateau.

De longues et interminables files à l’entrée du stade rappellent le caractère inédit de cet évènement. De mémoire d’Ivoirien, un tel hommage à l’endroit d’un artiste est tout simplement exclusif.

A cela s’ajoute la sécurité ultra-renforcée des grands moments avec la mobilisation de milliers de forces de l’ordre et de défense en vue d’endiguer les éventuels débordements. Des fouilles au corps et le scannage des sacs permettent de neutraliser les intrus. Pendant ce temps, la foule surchauffée scande « Daïshinkan, Daïshinkan, Daïshinkan » et reprend à intervalle régulier et en chœur l’hymne de la YoroGang : « Ils ont voulu me tuer mais je reste vivant, vous ne pouvez rien parce que je demeure le Yôrôbô, vous ne pouvez rien contre la volonté du Saint-Esprit … ».

Ils arborent tous des tee-shirts à l’effigie de leur idole et s’impatientent pendant ce temps dans l’enceinte du stade, les chanceux qui ont pu avoir accès aux gradins du « Félicia » ne s’ennuient pas le moindre du monde. Un chapelet d’artistes les entretient. Il s’agit en l’occurrence des faiseurs de musique Made in Côte d’Ivoire tout style confondu, Coupé-décalé et Zouglou avec en renfort, Koffi Olomidé   et Fally Ipupa de la RDC, Sidiki Diabaté du Mali, Dadju et Naza de la France, Davido et J. Martins du Nigéria mais aussi Floby et bien autres venus expressément à Abidjan pour l’Adieu au « Yorobo ».

Les témoignages sont poignants et l’ambiance est à son comble. Sous les regards des Ministres Hamed Bakayoko, Kandia Camara et Adama Bictogo et des anciens footballeurs Didier Drogba et de Kader Kéita, on frôle par moment le débordement. Heureusement que l’animateur Didier Bléou arrive à les raisonner.

Moments de fortes émotions

Entre deux prestations, la progéniture du « Berus Sama » conduit par Maël Houon délivre un vibrant message émouvant à l’endroit de leur défunt père.

« Nous tenons à dire merci à toutes les personnes présentes à cette soirée. Vous avez montré toute votre affection à notre père, nous vous en remercions énormément. Papa était pour moi un père formidable.

Je garderai toujours en mémoire nos moments de complicité dont certains ont été partagés avec vous.

Papa tu es parti trop tôt, trop vite et trop brusquement. Mais tu resteras à tout jamais dans notre cœur. Nous t’aimerons toujours et tu resteras toujours notre Yorobo. Merci la « chine », vous êtes les meilleurs! »

Sidiki Diabaté émeut le Ministre d’Etat Hamed Bakayoko

Dans un direct fait depuis Bamako, la capitale malienne, avant de fouler le sol ivoirien, Sidiki Diabaté avait promis faire une grande surprise aux « Chinois ». Ainsi, invitant le Ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, le « père » du disparu, à le rejoindre sur la scène dressée sur la pelouse du plus prestigieux stade de la Côte d’Ivoire, Sidiki Diabaté lui a offert son disque de platine personnalisé avec l’image de DJ Arafat. Il le remettra par la suite à Carmen Sama et aux enfants “Houon”.

Arrivée de la dépouille à 06 Heures du matin au stade

Tout en festoyant, les amis et fans de DJ Arafat redoutent le chapitre de l’arrivée du corps de l’artiste disparu prévue pour 6 heures du matin ce samedi 31 Août, suivie de l’exposition à la foule et de l’inhumation au cimetière de Williamsville à Adjamé, Abidjan vers 9h GMT. A cet effet, un important déferlement humain qui devrait paralyser la circulation à Abidjan est prévisible.

Pour rappel, DJ Arafat, le roi du coupé-décalé est décédé le 12 Août 2019 à la suite d’un accident de la circulation la veille. Une consternation générale s’en suivit avec des hommages rendus depuis les quatre (4) coins du monde au point de l’ériger au rang de légende.

DJ Arafat aura réussi à mettre sur un pied toute la république de Côte d’Ivoire. « Adieu l’artiste, Adieu Champion » !

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Il y a 2 commentaires

  1. Et jajoute: Que Dieu ai pitie de son ame, lui qui ne voulais meme pas partager son affiche avec Floby, doit etre heureux de partager seul son cercueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre