Procès putsch : Fatoumata Diendéré condamnée à 30 ans de prison ferme

654 0

Les dernières audiences du procès du putsch de septembre 2015 se poursuivent toujours devant le Tribunal militaire de Ouagadougou. Huit accusés ont été jugés ce mardi 3 septembre 2019 par contumace.

Pour le Ministère public, les accusés qui sont en train d’être jugés ce mardi 3 septembre 2015 ne sont que des « fuyards ». Il s’agit de Diendéré Diallo Fatoumata, Traoré Abdoul Karim André dit “Perfectum”, Kagambèga Marguerite, Kaboré Emile, Songotoua Zakaria, le Colonel Déka Mahamadi, Bougouma Kagoné Alima et Zougnooma Issoufou.

L’épouse du Général Gilbert Diendéré est poursuivie pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coups et blessures volontaires. “Elle a demandé à son mari ce qu’elle encourait comme peine. Son mari lui avait dit que c’est la peine capitale. Elle a décidé de fuir“, a révélé le Parquet militaire.

Quant à Songotoua Zakaria et Kaboré Emile, ils sont poursuivis pour les mêmes infractions que Dame Diendéré. “Le nom de Kaboré Emile est indissociable de l’aile politique du coup d’Etat“, a estimé l’un des Parquetiers. Traoré Abdoul Karim André dit “Perfectum“, lui également, est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coups et blessures volontaires.

Quatre chefs d’accusation retenus contre le Colonel Déka Mahamadi

Il fait partie de l’équipe de rédaction du communiqué du Conseil national pour la démocratie (CND)“, a indiqué le Ministère public. Bougouma Kagoné Alima fait aussi partie des accusés jugés par contumace ce mardi 3 septembre. Elle est considérée par le Parquet comme faisant partie de l’aile politique du putsch. Absente, elle est poursuivie pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coups et blessures volontaires.

Les charges retenues contre Zougnooma Issoufou concernent la dégradation volontaire aggravée de biens, les coups et blessures volontaires. Il aurait été aperçu au domicile du défunt Président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, pendant les évènements.

Kagambèga Marguerite est également soupçonnée d’être membre de l’aile politique du putsch de 2015. Elle est poursuivie pour coups et blessures volontaires, complicité d’attentat, dégradation volontaire de biens. Le Colonel Déka Mahamadi a, lui aussi, été jugé à son absence. Ce dernier est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coups et blessures volontaires.

Selon le Parquet, l’Officier supérieur était à la manœuvre pour la localisation et la coupure du signal de la radio dite “pirate“. Egalement, ce serait sous ses ordres que des éléments ont saccagé la radio Laafi de Zorgho.

30 ans fermes contre six accusés

Dans ses réquisitions, le Parquet a demandé la stricte application des dispositions prévues par le Code de Justice militaire. Il a requis 20 ans fermes pour les sept accusés, à l’instar de Zougnooma Issoufou, qui risque 10 ans fermes, selon le Parquet.

Le Président du Tribunal a fait savoir que, selon les dispositions prévues par les textes, les accusés non présents ne sauraient être défendus par des avocats, malgré la présence de quelques uns dans la salle. Il a, ensuite, suspendu l’audience pour le délibéré des membres de la juridiction. L’audience est reprise, après environ 45 minutes de suspension.

Le Tribunal a décidé de condamner six accusés à 30 ans de prison ferme. Il s’agit de Diendéré Diallo Fatoumata, Kaboré Emile, Traoré Abdoul Karim André, Bougouma Kagoné Alima, le Colonel Déka Mahamadi et de Songoutoua Zakaria.

Kagambèga Marguerite, elle, écope de 20 ans de prison ferme. Tandis que Zougnooma Issoufou est condamné à 10 ans fermes.

L’audience a été suspendue à 11h moins. Elle reprend le mardi 22 octobre 2019 avec la phase des intérêts civils.

Noufou KINDO

Burkina 24

(Photo à La Une: Aouaga.com)

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre