Burkina : Loumbila accueille un camp national de la jeunesse de l’Eglise évangélique

102 0

La Jeunesse de l’Eglise évangélique-Société internationale missionnaire (JEE-SIM) du Burkina Faso organise un Camp national à Loumbila du 3 au 8 septembre 2019. Le thème de ce rassemblement biennal est « Unité du Corps de Christ, témoignage pour les nations ».

La salle de conférence de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Loumbila refusait du monde ce mercredi 4 septembre 2019. Plus de 500 personnes, en majorité des jeunes, ne voulaient pas se faire conter la cérémonie officielle de lancement des activités du Camp national organisé par la Jeunesse de l’Eglise évangélique-SIM (JEE-SIM) du Burkina Faso.

Des ressortissants de trois pays invités ont également répondu présents. Il s’agit du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Niger. L’orateur principal des six jours de communion est le Dr Daniel Kambou. Le Camp, selon ses organisateurs, sera marqué entre autres par des prières, des communications, des chants religieux, des bénédictions, des excursions. Le tout, sur fond d’unité, « le leitmotiv de toute la jeunesse ».

« Ce Camp vise à rassembler davantage les jeunes, les édifier par la parole de Dieu. Nous devons cultiver l’unité, parce sans l’unité, ça va être vraiment difficile de pouvoir atteindre des objectifs. Et la prière du seigneur Jésus Christ, avant de partir, était que l’Eglise soit unie. Et c’est un défi pour l’Eglise. Raison pour laquelle nous avons proposé ce thème cette année qui est « Unité du Corps de Christ, témoignage pour les nations », a expliqué Yemboido Lompo, Président national de la JEE-SIM du Burkina Faso.

« L’Eglise est ce qu’elle est aujourd’hui, grâce à la jeunesse »

Le Camp sera l’occasion, dit-il, pour les jeunes de mieux se connaitre et d’avancer ensemble suivant le chemin de Dieu. L’évènement est patronné par le Pasteur Albert Yonli, Président national de l’Eglise évangélique-SIM Burkina Faso.

« L’Eglise est ce qu’elle est aujourd’hui, grâce à la jeunesse. Depuis la création de cette jeunesse, nous n’avons jamais été déçus. En considérant les relations entre filles-garçons, les familles qu’elles bâtissent après, c’est un réconfort pour nous », a déclaré le Pasteur Yonli.

Mathieu Lompo, le Directeur général de l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB) est le parrain de ce camp national. « Pourquoi avoir accepté d’accompagner cette activité ? D’abord, parce que j’appartiens à cette communauté et aussi, je suis jeune. Donc, c’est un honneur quand vos camarades, vos consœurs vous appellent à de tel évènement », s’est-il réjoui.

Il a tenu à inviter les différents campeurs à rester disciplinés pour tirer le meilleur profit du message des différents orateurs qui sera distillé pendant les six jours. « Quand les jeunes repartiront dans leurs communautés respectives, il faudrait qu’on sente un impact, une différence, un changement positif », a souhaité le parrain.

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre