Bobo-Dioulasso : Le PUR ambitionne de faire « tomber les baobabs »

76 0

Le parti des Progressistes unis pour le renouveau (PUR) a officiellement installé les membres de sa fédération provinciale du Houet le samedi 7 septembre 2019 à Bobo-Dioulasso. Le PUR a désormais à sa commande Abdoulaye Traoré, un entrepreneur qui fait ses premiers pas dans la sphère politique.

La remise des lettres de mission aux nouveaux membres du bureau du parti des Progressistes unis pour le renouveau (PUR) a été effectuée après  leurs assises tenues à la Maison de la culture. C’est un bureau composé de 13 membres avec à leur tête, Abdoulaye Ouattara, un entrepreneur jusque-là méconnu de l’environnement  politique.

S’adressant à la foule majoritairement composée de jeunes et de femmes, le président du PUR Wahir Justin Somé  a présenté sa formation politique dans la salle Madou Koné remplie majoritairement de femmes et de jeunes.

« Si vous attendez quelque chose qui ne vient pas à vous, il faut aller la chercher », commence celui qui entend œuvrer à un assainissement de la scène politique dans notre pays. Et ce à l’image de son logo présentant un cheval blanc jugé « symbole de la pureté ». Car dans la conception générale des Burkinabè, « quand on parle de politique, il y a certaines valeurs qui disparaissent », regrette le président du parti qui est né de la scission de l’UNIR/PS en avril 2018.

Selon Wahir Justin Somé, l’après insurrection n’a pas comblé les attentes des populations. D’où  cette invite à tourner le dos à  cette  génération d’hommes politiques qui a « démérité » la confiance de la population. Cela pour s’engager « fièrement » dans le renouveau qu’offre son parti. Un renouveau dont les vents doivent faire « tomber les baobabs ».

Après avoir reçu sa lettre de mission, Abdoulaye Traoré dispose de deux semaines pour déposer la liste des membres des autres instances du parti dans le Houet.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre