Burkina : La CENI dévoile son plan d’enrôlement à la classe politique et aux OSC

253 0

Hommes politiques et membres des Organisations de la Société Civile (OSC) ont rencontré la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), ce 9 septembre 2019. A l’ordre du jour, les échéances électorales de 2020. 

« Les activités qui ouvrent la voie à toute consultation électorale commencent d’abord et avant tout par la mise en œuvre du fichier électoral », a indiqué le président de la CENI, Newton Hamed Barry. Le défi est donc « énorme » pour sa structure. Énorme parce qu’ils vont se déployer pour enrôler environ 4 millions d’électeurs au niveau national et plus de 2,5 millions à l’extérieur. Il était alors « capital » pour la CENI d’échanger avec les différentes parties prenantes.

« Nous avons rencontré la classe politique aujourd’hui pour l’en informer et demander son implication pour nous accompagner », a déclaré le président de la CENI. Des accompagnements que le président veut dans la révision et la constitution des listes électorales.  Le premier cas concerne uniquement la section nationale et  le deuxième, lui, se focalise au niveau de la diaspora.

De façon générale, la durée de l’enrôlement est de 14 jours. Mais pour « les régions du Kadiogo et du Houet, elle va aller à 21 jours ».  Pour justifier cette divergence de date, le président de la CENI explique que « sur les 4 millions d’électeurs attendus, les deux régions comptabilisent plus de 2 millions d’électeurs ». Les Burkinabè de l’extérieur pourront s’enrôler dans plus de 800 emplacements. Et ils pourront le faire durant 30 jours.

La classe politique lors des échanges

Pour le programme des enrôlements, Newton Hamed a donné des détails. Il indique que conformément au décret du 25 juillet 2019, les opérations à venir seront encadrées. L’intégralité des activités est prévue pour se contenir dans un délai de « 90 jours ». En termes d’activités, il faut noter, entre autres, une étude sur la problématique des déplacés, le processeur d’acquisition du matériel, le recrutement des cadres d’appui et la sortie des commissaires pour la mise en place des démembrements de la CENI.

« Au Burkina Faso, la porte d’entrée sur le fichier électoral est la carte nationale d’identité burkinabè. L’électeur connait au moment où il s’inscrit, le bureau de vote dans lequel il doit voter. Une fois que l’électeur est inscrit, on lui délivre séance tenante, une carte d’électeur. Les questions de l’emplacement du bureau de vote et du document de vote sont connues lors de l’enrôlement » (Newton Hamed Barry).

Avec plus de 70% des électeurs qui sont jeunes, la CENI a mis la jeunesse à une place importante du processus électoral. L’atteinte des objectifs se fera, selon le président, par la mise en place d’un « plan marshal ». « Chacun enrôle ses jeunes. Ceux de la maison et ceux des voisins. Nous allons organiser un vrai événement autour de l’enrôlement des jeunes et des femmes », a-t-il dit.

Face à la CENI, la classe politique et les Organisations de la Société Civile se sont relayées pour comprendre le processus. Des échanges qui ont suscité beaucoup de questions. Même si l’initiative est « louable », plusieurs zones d’ombre subsistent selon les leaders d’opinions. « Les OSC jouent un rôle essentiel en termes d’éducation et d’information. La première préoccupation est l’aspect sécuritaire. La deuxième, c’est le problème de moyen. C’est la première fois que les Burkinabè de l’extérieur vont voter et forcement ça nécessite beaucoup de moyens », a soulevé Lydia Zanga, secrétaire exécutive de la CODEL.

A la fin du processus, la CENI devrait se retrouver avec 4 millions d’électeurs sur l’entendue du territoire national. Ajoutés a ceux des Burkinabè de l’extérieur et ceux déjà inscrits sur les listes pour les échéances électorales passées, plus de 10 millions de Burkinabè pourraient potentiellement  faire valoir leur droit au vote aux élections présidentielles et législatives de 2020 et celles municipales de 2021.

Basile SAMA

Burkina 24  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre