Côte d’Ivoire : Eddie Komboïgo sonne la mobilisation à Abidjan

81 0

Dans la dynamique de la présidentielle de 2020 au Burkina  Faso, le Congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP) en présence de son président, Eddie Komboïgo, a procédé à un meeting le dimanche 8 septembre 2019 en terre ivoirienne, pays dont le vote devrait faire basculer les résultats de cette importante échéance.

A quelques mois de l’année électorale de 2020 au Burkina Faso, Abidjan  semble être devenu l’arène des grandes mobilisations des  partis politiques du Burkina Faso. C’est le cas l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP) qui, le dimanche 08 Septembre 2019 à la place Laurent Gbagbo à  Port-Bouët en Côte d’Ivoire, a organisé un meeting en présence de son numéro 1, Eddie Komboïgo.

Prenant la parole, le président du comité d’organisation, Bourahima Savadogo, a situé le cadre de ce rassemblement. Pour lui, l’actualité politique et sécuritaire au Burkina Faso traverse un tumulte inédit de son histoire.  Il a donc proposé et ce, pour un lendemain meilleur, le renforcement du vivre ensemble pour la paix et la justice au Faso.

Revenant sur le contexte de cette mobilisation, Mady Sana, au nom de la jeunesse CDP en Côte d’Ivoire, a d’abord exprimé la fierté de la jeunesse qu’il dirige vis-à-vis des actions de paix et de pardon initiées par son parti tout en s’engageant dans les toutes initiatives démocratiques en vue de la reconquête du pouvoir en 2020.

Quant à Aminata Savadogo, porte-parole des femmes, il a rappelé à la mémoire des Burkinabè présents ce jour, une des pensées de Félix Houphouët-Boigny, le premier président de la Côte d’Ivoire, comme quoi « le vrai bonheur on l’apprécie lorsqu’on l’a perdu ». Avant d’exprimer un message de réconfort et de soutien aux forces de défense et de sécurité du Faso dans la lutte contre le terrorisme, elle a insisté sur l’impératif retour du CDP aux affaires, gage selon elle de stabilité et de paix au Burkina Faso.

Même son de cloche avec Issiaka Savadogo, opérateur économique, pour qui les Burkinabè doivent se construire une idéologie de paix. Pour y parvenir, il s’agira de combattre le mal à la racine tout en ne laissant pas les égos prendre le dessus sur l’intérêt commun qui est le développement du Faso.

Le Président du CDP, Eddie Komboïgo a manifesté sa gratitude à Blaise Compaoré, père fondateur du CDP, pour le travail abattu durant ses années de gouvernance au Burkina Faso.  De façon plus explicite,  il a réclamé le retour sans condition de l’ex-titulaire de Kosyam en exil en Côte d’Ivoire depuis son éviction du pouvoir en 2014. Eddie Komboïgo  a rappelé les performances économiques réalisées lorsqu’il était aux affaires.

Il a terminé par un message d’union au sein de son parti au regard de l’enjeu de 2020 et a annoncé aux militants  le congrès extraordinaire du parti le 22 septembre 2019 à Ouagadougou pour le choix du Candidat CDP pour les élections présidentielles de 2020.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre