Burkina : Le Patronat chez l’UAS

124 0

Une délégation du Conseil national du patronat du Burkina, avec à sa tête son président Apollinaire Compaoré, s’est rendue ce jeudi 12 septembre 2019 chez l’Union d’Action Syndicale pour une visite de courtoisie.

Le Conseil national du patronat est venu présenter ses membres à l’Union d’Action Syndicale. « Nous sommes venus faire connaissance à l’ensemble des équipes qui accompagnent Bassolma Bazié dans la mise en œuvre de la politique sociale et lui dire que nous sommes disposés à avoir des rencontres à l’avenir avec eux sur les questions qui se posent au monde du travail », a expliqué le premier vice-président du patronat, Seydou Diakité.

« Notre pays a mal à sa cohésion sociale, à sa gouvernance politique économique. Mais tout ça c’est lié au fait que le dialogue social qui est prononcé sur les bouts de lèvres manque de sa quintessence qui est le respect de la parole donnée, le sérieux des acteurs, la mise en œuvre des engagements.

Si aujourd’hui, on arrive à se rencontrer, qu’il y a des lueurs de rencontres, c’est qu’il y a des lueurs d’espoir. La paix que nous voulons tous est une conséquence.  Elle découle purement de la justice sociale.

Au niveau syndical, politique, économique,  à tous les niveaux, si chacun est un acteur de justice sociale, fait en sorte à rétablir rapidement l’autre dans ses droits, il n’y a pas de raison qu’il y ait des mécontents. Mais si on ferme l’œil là-dessus, nous créons des terreaux fertiles ».

Bassolma Bazié, le 12 septembre 2019 

« Les organisations des travailleurs sont les partenaires des organisations patronales. C’est tout à fait indiqué qu’on vienne voir les syndicats, leurs représentants pour présenter le nouveau bureau et souhaiter aujourd’hui, que dans le cadre de la recherche du dialogue et du climat apaisé qu’on puisse s’asseoir pour résoudre les problèmes », ajoute Seydou Diakité.

Cette visite de courtoisie, le Secrétaire Général de l’Union d’Action Syndicale, Bassolma Bazié, l’apprécie. « Cette visite de courtoisie nous rassure que le Conseil national du patronat burkinabè est doté d’un esprit d’ouverture et d’échange sur un certain nombre de préoccupations qui nous assaillent », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, les visiteurs du jour ont indiqué leur geste n’entrait pas dans le cadre de la manifestation du 16 septembre 2019 projetée par des syndicats et des organisations de la société civile.

Irmine KINDA
Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre