Marche-meeting du 16 septembre : Des syndicats s’en démarquent

485 0

Les responsables de la coalition des syndicats libres et indépendants, regroupant cinq centrales syndicales et environ 18 syndicats autonomes, étaient face à la presse ce jeudi 12 septembre 2019. Ils disent se démarquer de la marche-meeting prévue le 16 septembre prochain.

L’Unité d’action populaire regroupant l’Union d’action syndicale (UAS), des syndicats non-membres de l’UAS et des Organisations de la société civile compte battre le pavé le 16 septembre 2019.

Cette journée nationale de protestation coïncide avec la commémoration du 4e anniversaire de la résistance au coup d’Etat de 2015. Mais, des organisations syndicales ne seront pas de la partie.

Les responsables des structures qui se sont démarquées l’ont fait savoir ce jeudi 12 septembre 2019 à Ouagadougou. Ils disent se désolidariser de cette manifestation qui sera ponctuée d’une grève de 24 heures, des marches suivies de meetings sur toute l’étendue du territoire national.

« La coalition des syndicats libres et indépendants ne participera pas à la manifestation du 16 septembre 2019 organisée par un soi-disant Union d’action syndicale (UAS) », a lancé le porte-parole de la coalition, Olivier Guy Ouédraogo. La raison ? Les responsables de la coalition parlent de « manœuvres » au sein de la grande famille syndicale.

« Les revendications d’autres organisations sont venues noyer les revendications des travailleurs »

« Nous demandons à nos militants et à tous les travailleurs de se démarquer de toutes les actions prévues le 16 septembre qui ne sont nullement pour la défense de nos intérêts matériels et moraux, mais pour des intérêts inavoués et inavouables », a déclaré Olivier Guy Ouédraogo, par ailleurs secrétaire général de la Confédération syndicale du Burkina (CSB).

Il a invité ces camarades militants et sympathisants d’être présents à leurs postes de travail le 16 septembre 2019. « Les revendications d’autres organisations sont venues noyer les revendications des travailleurs », a déploré Paul Nobila Kaboré, secrétaire général de l’Organisation nationale des syndicats libres (ONSL).

Pour rappel, hier 11 septembre 2019, une coordination de commerçants a décidé de se désolidariser de la manifestation du 16 septembre. « Nous jugeons ces manifestations inappropriées au regard de la situation difficile que traverse le Burkina. Nous appelons nos organisations sœurs du secteur public à observer une trêve syndicale avec le gouvernement au moins jusqu’à la victoire de nos forces de défense et de sécurité sur les forces obscurantistes et barbares », avait déclaré l’un des porte-paroles de la coordination, Mahamoudou Goama.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre