Super coupe Kossen intercommune : Et de deux pour Djibasso

253 0

La 3e édition du tournoi Kossen intercommune a connu son apothéose le 7 septembre dernier. Au total, ce sont 10 communes de la province qui se sont affrontées au départ pour s’arracher dame coupe. Ainsi donc, ce sont deux jeunesses de la Kossi qui auront gagné à l’arrivée, vu la joie des uns et des autres aux termes de la  finale qui a opposé la commune de Djibasso à celle de Nouna.

Jouée sous le thème “Paix et cohésion sociale par la jeunesse de la Kossi”, le coparrainage du chef de canton de Nouna et de sa magesté le chef de canton de Dédougou, cette compétition était également placée   sous le signe d’honneur aux forces de défense et de sécurité.

Le thème de cette troisième édition interpelle donc à plus d’un titre, à travailler davantage pour la paix et la cohésion sociale, gage d’un développement humain durable de la Kossi et du Faso.

«Partout où les grands hommes et certaines nations ont échoué, le sport a été un facteur déterminant de la cohésion entre les fils et filles d’une même nation» C’est convaincu de cette assertion que Daouda Simboro, député de la Province de la Kossi à l’Assemblée nationale du Burkina, a depuis trois ans, initié un tournoi de football dénommé «Super coupe Kossen intercommune». L’édition 2019 de ce tournoi a été remportée par l’équipe communale de Djibasso le 7 septembre dernier au stade municipal Jean Lesou de Nouna. 3-2, c’est le score qui a sanctionné cette finale en faveur de l’équipe de Djibasso.

Pour l’ensemble des acteurs, l’essentiel était de fraterniser et de s’unir pour briser les barrières. Sa majesté le chef de canton de Dédougou s’est dit très satisfait et fier de l’initiative parce que pour lui, le sport devrait permettre à la jeunesse de la province de la Kossi, de retrouver tout son dynamisme : «C’est la perte de certaines valeurs qui fait que nous vivons des situations déplorables ces derniers temps. Donc nous devons soutenir toutes les initiatives qui peuvent nous permettre de retrouver ces valeurs-là.”

L’objectif de ce tournoi étant de rassembler les fils et filles de la province afin de fraterniser, les populations de Nouna et des communes voisines n’ont pas marchandé leur présence à cette finale. Hommes, femmes, vieux et enfants ont pris d’assaut le stade municipal de la ville dès l’annonce de l’évènement. Et pour l’honorable Daouda Simboro, il n’en fallait pas mieux. «Je suis très fier d’avoir été à l’origine de cette initiative et de permettre aux jeunes de s’exprimer. Et je suis vraiment comblé de voir que je suis au cœur de cette jeunesse. Cette jeunesse vient de démontrer que main dans la main, nous pouvons faire de grandes choses. A travers cette compétition, je voudrais inviter les populations à rentrer dans une cohésion, dans une communion d’esprit, afin que la fraternité et l’unité des fils et filles de la Kossi triomphent. Et c’est pour cela que j’apprécie à sa juste valeur leur présence nombreuse ce soir», a laissé entendre le député Simboro.

En marge de cette finale, plusieurs activités sociales ont meublé cette journée qui a vu la présence d’une forte délégation de députés venue soutenir leur collègue de l’hémicycle. Il s’est agi notamment d’un cross populaire, de la visite et la remise de dons aux malades et femmes balayeuses du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Nouna, la remise de don à la police nationale et à la brigade de gendarmerie nationale de Nouna.

Aussi, les 11 meilleurs élèves de la province, admis au BEP, BEPC et au BAC 2019 ont reçu chacun une enveloppe, des ordinateurs et des fournitures scolaires.

Rendez-vous est pris en 2020 pour la 4è édition.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre