Burkina : 16/20 pour avoir étudié la responsabilité des journalistes lors de l’attaque de l’état-major

167 0

38 stagiaires sont en fin de formation à l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC). Une soutenance doit par ailleurs sanctionner cette fin de parcours. Ces séances de soutenances ont débuté ce mardi 17 septembre 2019 à Ouagadougou.

La direction générale de l’ISTIC a entamé la dernière ligne droite menant aux activités de fin de formation. Les stagiaires du niveau 3, achèvent leur formation de vingt-quatre mois par la phase de soutenance des mémoires. Des mémoires qui sont réalisés en vue d’obtenir un diplôme de conseiller. Cette phase est la troisième du genre de l’année académique 2019-2020.

Et pour lancer les hostilités, Lassina Badolo, s’est jeté l’eau. « La responsabilité du journaliste burkinabè dans le traitement de l’information sur les attaques terroristes de l’état-major des armées, le 2 mars 2018 et le village de Yirgou du 1er au 02janvier 2019 dans les quotidiens Sidwaya et L’observateur Paalga ». C’est sur ce thème que le tout nouveau conseiller en communication a fait ses recherches. Des recherches qui ont duré environ 6 mois.

“Un thème d’actualité”

Et selon ses propos, le choix du thème n’est pas fortuit. « C’est un thème d’actualité. Le terrorisme est un phénomène qui est nouveau au Burkina Faso et vu les attaques récurrentes, nous avons ainsi décidé de choisir ce thème », a indiqué l’impétrant, Lassina Badolo. 

Le stagiaire s’en est sorti avec la note de 16/20, jugée « satisfaisante » au regard des critiques et amendements apportés par les membres du Jury. Ainsi donc, Germin Bittiou Nama, en sa qualité de président du jury, Noel Dah, directeur de mémoire et Jean Claude Meda, suffragant, ont tous jugé le travail de Lassina Badolo recevable.

Pour cette troisième phase, les soutenances s’étendent du 17 au 19 septembre 2019.  A terme, ce sont plus de 112 stagiaires de l’ISTIC qui seront mis sur le marché des compétences.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre