Burkina : Le ministère de la justice offre un nouveau service aux justiciables

868 0

Le ministre de la justice garde des sceaux, Réné Bagoro a procédé au lancement de la messagerie SMS pour les actes usuels délivrés par la justice ce mardi 17 septembre 2019 à Ouagadougou.

Un nouveau service du ministère de la justice s’offre au public. Il s’agit d’une plateforme permettant aux abonnés de Telmob de demander et recevoir des informations sur les conditions de délivrance de certains actes usuels via SMS. Ces actes usuels sont entre autres : le casier, le certificat de nationalité, le registre de commerce et de crédit mobilier, l’ordonnance de prise en charge, la rectification administrative, la cession volontaire de salaire.

« Le système donne des informations sur les pièces exigées, le lieu de dépôt, le coût et le délai délivrance de ces actes », a expliqué Réné Bagoro, Ministre de la justice.

A en croire le Ministre Bagoro, trois raisons ont motivé le lancement de la plateforme.

« Il s’agit d’abord de faciliter la tâche du citoyen parce que certains sont obligés en premier lieu de se déplacer pour avoir les informations avant de constituer leurs dossiers. Ensuite, pour avoir des informations les citoyens ont souvent affaire à des personnes qui gravitent autour des palais et qui même pour un simple renseignement peuvent les arnaquer pour prendre de l’argent. Enfin, depuis un certain temps, nous avons entrepris au niveau du ministère de moderniser le système, (…) et donc c’est dans la continuité d’offrir aux citoyens burkinabè des services judiciaires plus modernisés.

Si vous devez vous déplacer pour avoir des renseignements, vous dépensez en termes de carburant et comme je l’ai dit aussi le risque aussi d’avoir des arnaqueurs. Mais (Ndlr, avec le nouveau service), vous venez avec les informations de telle sorte que personne ne peut vous dire que par exemple, le coût du casier judiciaire, c’est tant alors que vous avez le prix parce que très souvent,  on a pour un acte qui coûte 300 f, des gens ont payé 5000f, (…)»

Réné Bagoro, ministre de la justice

Ce projet est devenu réalité grâce à la collaboration de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), de la société de services informatiques spécialisés dans le développement des services à valeur ajoutée et de l’opérateur de téléphonie mobile Telmob.

Le ministre de la justice a rappelé que l’accessibilité de la justice est une priorité des actions de son département. Plusieurs actions ont été menées dans ce sens : l’ouverture du tribunal de grande instance de Koupéla, de la cour d’appel de Fada N’Gourma et la construction de nouvelles juridictions en cours (les TGI de Pô, de Boulsa et de Ouaga II), etc.

A la question de savoir si les opérateurs de téléphonie mobile livreront des services de qualité, Abdoul Karim Minoungou, Directeur général de Service International, rassure : « Les opérateurs travaillent à la hauteur des attentes. Nous avons travaillé longuement avec les techniciens de Telmob qui en tout cas ont montré une bonne disponibilité et aussi sont en train de s’équiper davantage pour pouvoir être au top et pour pouvoir répondre véritablement aux différentes sollicitations. Nous allons travailler à renforcer, non seulement le système et surtout, nous assurer que le service sera disponible 24h sur 24».

Réné Bagoro, invite les justiciables à s’approprier ce nouveau service qui permet d’économiser du temps et de l’argent. Il a par ailleurs  affirmé que son ministère ainsi que ses partenaires envisagent d’étendre la possibilité d’accès aux services à travers les autres compagnies de téléphonie mobile et à élargir la gamme des informations.

La réalisation de cette plateforme a tourné autour de 9 millions de F CFA et ce sont des ingénieurs burkinabè qui ont travaillé à développer ce service, a souligné Abdoul Karim Minoungou, Directeur général de Service International.

Pour avoir accès au service, on compose le 3 439 et le coût de l’opération est fixé à  F CFA.

Irmine KINDA et Hanifa KOUSSOUBE (Stagiaire)

Burkina24

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre