Burkina : L’Etat et le secteur privé se concertent les 19, 23 et 24 septembre 2019

133 0

Dans le cadre du CODESP (Cadre de concertation et d’orientation pour le Dialogue Etat/Secteur privé), des rencontres sectorielles sont prévues les 19, 23 et 24 septembre 2019 à Ouagadougou. Les acteurs concernés se sont rencontrés ce mardi 17 septembre 2019 pour tracer les sillons de ces espaces d’échanges entre les départements ministériels et le secteur privé.

Dans l’optique de faire du secteur privé le moteur de la croissance, le gouvernement a institué depuis 2001 la rencontre Gouvernement/Secteur privé (RGSP).

En 2018, en vue de dynamiser ce cadre de dialogue et de le rendre permanent, le Gouvernement a adopté un nouveau dispositif dénommé « Cadre de concertation et d’orientation pour le Dialogue Etat/Secteur privé (CODESP) » en remplacement de la RGSP.

Ce nouveau dispositif est organisé autour de deux organes que sont le Comité de pilotage et le Secrétariat et de trois instances à savoir les rencontres régionales, les rencontres sectorielles et la rencontre nationale Etat/Secteur privé.

Des espaces d’échanges entre les ministères et le secteur privé

Conformément au fonctionnement de ce dispositif, il est prévu, à la suite des rencontres régionales, de tenir des rencontres sectorielles Etat/Secteur privé qui se veulent des espaces d’échanges entre les départements ministériels et les acteurs du secteur privé. Ces rencontres sectorielles se dérouleront les 19, 23 et 24 septembre 2019 à Ouagadougou.

« Les rencontres sectorielles Etat/Secteur privé ont pour objectif d’examiner les préoccupations n’ayant pas de réponses lors des rencontres régionales mais également les principales préoccupations et recommandations spécifiques aux différents secteurs d’activités », a expliqué le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, qui était accompagné de son collègue en charge de l’agriculture, Salifou Ouédraogo.

La rencontre regroupe les secteurs d’activités tels que le Commerce, les industries, l’énergie et les mines, les banques et assurances, l’artisanat, l’art, le tourisme, l’hôtellerie.

Un cadre unique dans la sous-région où l’Etat rencontre le secteur privé

Il s’agira, dit-il, d’examiner ces différentes préoccupations et recommandations en vue d’y d’apporter les éléments de réponses appropriées en lien avec les différents secteurs d’activités concernés par cette rencontre et d’échanger sur d’éventuelles autres préoccupations.

Selon Mamadi Sanou, représentant du Secteur privé, il s’agit d’un cadre unique dans la sous-région que l’Etat rencontre le secteur privé. La thématique centrale retenue pour les instances de l’édition 2019 du CODESP est « Stratégies d’intégration des entreprises burkinabè dans les chaînes de valeurs nationales, régionales et internationales ».

« Cette thématique vient à point nommé en ce sens que l’ouverture de notre pays au commerce intra régional, africain et international ainsi que la diversification de nos partenaires commerciaux vont obliger le secteur privé national à développer et à intégrer les chaînes de valeurs tant au plan national qu’international pour en tirer profit », a indiqué Mamadi Sanou, par ailleurs, premier-vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre