Chef de file des PTF de l’éducation au Burkina : Anne Vincent passe le témoin à Carol McQueen

90 0

L’UNICEF (Fonds des Nations unies pour l’enfance) a organisé ce mercredi 18 septembre 2019 à Ouagadougou, une cérémonie de passation de charge de chef de file des Partenaires techniques et financiers (PTF) de l’éducation et de la formation.

Après deux ans passés à la tête du poste de chef de file des Partenaires techniques et financiers de l’éducation et de la formation au Burkina Faso, Anne Vincent, représentante de l’UNICEF cède sa place à Carol McQueen, ambassadeur du Canada au Burkina et chef de file entrant.

C’est le 28 septembre 2017 que l’UNICEF s’est vu confier le mandat de chef de file et le Canada, le Luxembourg et la France étaient les suppléants durant ce mandat. L’enseignement et la formation techniques et professionnels, l’éducation de base et l’enseignement supérieur sont les volets sur lesquels les partenaires techniques et financiers que sont le Luxembourg, la JICA (Agence Japonaise de Coopération Internationale) et la France épauleront le chef de file entrant.

Le Canada revient une deuxième fois après avoir pris le flambeau de la coordination du dialogue politique des PTF il y a quatre ans de cela. Pour Carol McQueen, le Canada consentira tous les efforts nécessaires pour leur permettre de réussir cette mission.

« Il me plait de rappeler qu’au niveau programmatique, le Canada entend renforcer son appui technique et financier au développement du système éducatif du Burkina Faso ». Elle ajoute que « nous avons aussi approuvé un appui de 8,5 millions de dollars canadiens pour le renforcement des capacités techniques du MENA/PLN ».

Un autre investissement sera fait par le Canada pour l’éducation dans les zones à forts défis sécuritaires, particulièrement pour les filles selon Carol McQueen. Toujours selon elle, plus de 327000 élèves ont abandonné les salles de classe du fait de l’insécurité dans certaines régions du Burkina Faso.

Le chef de file sortant avait, entre autres, pour mission de conduire le dialogue avec le gouvernement en concertation avec les autres partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation et de la formation.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24         

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre