Stanislas Ouaro : « Djibo est aujourd’hui sécurisé »

224 0

En fin de semaine passée, des Policiers affectés dans la ville de Djibo dans la région du Sahel au Burkina Faso avaient quitté la zone. Lors du Point de presse du gouvernement animé le jeudi 19 septembre 2019, le ministre de la communication Rémi Dandjinou et le ministre de l’Education nationale, le Pr Stanislas Ouaro sont revenus sur le sujet.

Le départ des policiers de la ville de Djibo a été confirmé par le maire de ladite localité, le député-maire Oumarou Dicko, dans un entretien accordé à nos confrères de Lefaso.net. Ce jeudi 19 septembre 2019, le ministre de l’Education nationale a réaffirmé le départ des policiers tout en indiquant que le gouvernement travaille à sécuriser les zones touchées par les attaques.

« Sur le terrain, des choses sont en train d’être faites par le gouvernement avec les partenaires qui nous accompagnent dans la lutte contre le terrorisme. Et justement, quand on parle de la question de Djibo, c’est vrai que les policiers sont partis de Djibo, mais les forces spéciales sont à Djibo. Djibo est aujourd’hui sécurisé », a fait savoir le Pr Ouaro.

D’une manière générale, le ministre de l’Education nationale a rappelé que depuis 2017, ce sont 9 enseignants qui ont perdu la vie lors d’attaques à caractère terroriste. 

Quant au ministre de la communication Remi Dandjinou, celui-ci s’est posé des questions. « Est-ce que dans une situation comme celle-là, avoir des policiers qui, massivement, quittent une zone, quel signal ils veulent donner ? », interroge-t-il avant de poursuivre. « Je ne sais pas comment ça s’est passé pour qu’on en arrive à là, mais parfois je me pose des questions. Il y a quelque chose qui ne va pas dans notre pays », dit-il.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre