Cité les grâces de Saaba : Des résidents mécontents de Abdoul Services

656 0

Les résidents de la cité les Grâces dans la commune de Saaba sont remontés contre la société immobilière Abdoul Services. A cet effet, ils  ont déposé une liste de doléances pour l’amélioration des conditions de vie dans la cité. Il s’agit, entre autres, du raccordement au réseau l’ONEA, à l’électricité, des tracées des voies d’accès aux habitations.

Les premiers résidents de la cité les grâces dans la commune de Saaba ont déménagé il y a environ 3 à 4 ans. Voyant les conditions de vie insoutenables, ils se sont constitués  en association.

« Jusqu’à présent, des résidents vivent dans la cité sans l’eau. Cela est vraiment difficile pour nous. Ce sont ces difficultés qui sont à la base de la constitution de notre association pour permettre aux résidents de bénéficier d’un minimum de confort. Actuellement, c’est 50% de couverture en eau sur le site. C’est une préoccupation majeure. Nous achetons l’eau au tour de 40 000f par mois », a expliqué le président de l’association des résidents de la cité les grâces, Félix Naré.

A l’écouter, dans le contrat c’était précisé un terrain viabilisé avec un minimum de confort.

« C’est grâce à lui que nous avons un toit. Nous lui disons merci »

Actuellement, à défaut du raccordement au réseau d’électricité de la SONABEL, les résidents utilisent l’énergie solaire.  « Nos batteries sont paumées. Ce qui porte préjudice aux résidents. C’est un gros investissement qui n’est pas donné à tout le monde. Quand tu sors d’un crédit et que tu dois t’endetter pour l’électricité, parfois c’est intenable », a précisé le premier responsable de l’association.  

Las donc d’attendre une réponse à leurs préoccupations et suite à plusieurs interpellations infructueuses, l’association des résidents a élaboré une liste de doléances qu’elle a soumise à la société Abdoul Services.

« Nous avons senti que les lignes bougent, mais nous allons continuer jusqu’à l’obtention de l’amélioration de nos conditions de vie. Nous ne voulons pas porter préjudice à son entreprise ni à lui. C’est grâce à lui que nous avons un toit. Nous lui disons merci. Nous ne sommes pas contre lui. Ce n’est pas l’individu qui nous intéresse. Si demain, il a résolu notre problème, nous on applaudit pour lui. Mais aujourd’hui, les familles souffrent et on ne peut pas rester silencieux. Sinon, on sera nous-mêmes complices », a fait savoir Félix Naré.

Contacté au téléphone, le service de communication de la société Abdoul Services a laissé entendre que le premier responsable prévoit  donner un point de presse sur la situation dans les jours à venir.

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre