Entreprenariat : La Banque mondiale à Keolid

1316 0

En séjour au Burkina, la directrice des opérations de la Banque mondiale, Soukeyna Kane, a effectué une visite de travail ce mercredi 25 septembre 2019 à Ouagadougou. Ladite visite a porté sur le programme régional d’infrastructure de communication pour l’Afrique de l’Ouest (PRICAO-BF) et le projet e-Burkina. L’objectif global des projets est de favoriser le développement des compétences locales et vise à améliorer la capacité et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les administrations publiques et les agences. C’était en présence de la ministre de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatoumata Ouattara.

La directrice des opérations de la Banque mondiale, Soukeyna Kane, a effectué une visite de travail ce mercredi 25 septembre 2019 à l’incubateur Keolid, partenaire du projet e-Burkina dans le développement de l’innovation numérique. L’hôte du jour a pu constater la formation de  jeunes porteurs de projets innovants dans le domaine du numérique, capables d’impacter la vie socio-économique des jeunes.

Selon Hadja Fatoumata Ouattara, ministre de l’économie numérique et des postes, c’est un projet qui a permis de réaliser les outils stratégiques. « Aujourd’hui ce projet a permis de baisser le coût à des grossistes comme l’Etat et les fournisseurs d’accès Internet », a-t-elle indiqué.

Satisfaction

Soukeyna Kane, directrice des opérations de la Banque mondiale, se dit satisfaite car son institution a pour objectif d’accompagner les pays dans la révolution digitale. Pour elle, cet accompagnement s’articule autour de trois axes. Il s’agit des infrastructures, la formation digitale et les entreprises.

« En ce qui concerne le volet formation et entreprise, aujourd’hui,  j’ai été fascinée parce que j’ai vu au niveau de Keolid. Ces jeunes garçons et filles, en 5 semaines ont la possibilité de créer des robots. Et ça,  c’est le travail du futur. Préparer ces jeunes à pouvoir renter dans le marché de l’emploi. C’est très important pour un pays comme le Burkina », a-t-elle expliqué.

Il faut noter la Banque mondiale a approuvé un financement additionnel de 20 millions de dollars pour compléter les ressources déjà allouées au programme du PRICAO.

Le projet régional d’infrastructure de communication en Afrique de l’Ouest (PRICAO-BF) est un projet d’appui de la Banque mondiale au Burkina Faso. Il a pour but d’accroitre la portée géographique des réseaux à large bande, de baisser les coûts et améliorer la qualité de la connectivité régionale et internationale.

Aïna TOURE et Eliette ZOUNGRANA (stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *