Burkina : Un symposium pour “faire converger le théoriquement parfait vers le pratiquement réalisable”

93 0

« Citoyen du renouveau » veut impacter le changement au Burkina Faso. Pour ce faire, ladite organisation entend privilégier un développement endogène. C’est ainsi donc qu’elle trace les sillons de ce développement à Ouagadougou à travers un symposium. La cérémonie d’ouverture est intervenue ce mardi 1er octobre 2019.

Parti sur la base de trois questions, « Citoyen du renouveau » veut participer au développement harmonieux du Burkina. Ainsi, l’idée est partie des interrogations sur la méthode pour apporter des réponses endogènes aux questions de développement.

Également, la nécessité de construire un Etat-nation basé sur des valeurs républicaines en restant panafricaniste est également un des précurseurs. Aussi, trouver la manière pour se construire sans détruire les autres est une préoccupation de « Citoyen du renouveau ».

Un aperçu des participants au symposium

Mises ensembles, ces différentes préoccupations ont conduit ladite organisation à tenir un symposium. Il est  conjugué par trois verbes : Converser, Converger et Convertir. Ils constituent du même coup la politique des trois C pour un renouveau économique.

Une situation qui est en parfaite symbiose avec le thème du symposium. « L’objectif principal du symposium est d’amorcer l’élaboration d’une politique économique pour un développement endogène du Burkina », a déclaré le président de « Citoyen du renouveau », Mathieu Tankoano.

 Thème : « élaboration d’une politique économique pour un développement endogène au Burkina Faso : choix et appropriation des objectifs finaux, intermédiaires et opérationnels et des instruments pour une implémentation à même de créer une croissance inclusive et des emplois durables dans un contexte sécuritaire difficile et d’une cohésion sociale mise à rude épreuve ».

Le président a indiqué que conformément au thème, ils devront trouver les instruments pour la mise en œuvre d’une réelle politique économique. Il a par ailleurs ajouté que le présent symposium « n’est qu’un début ».

Et ce, pour faire allusion à une suite ou un suivi des résultats. Mais avant d’en arriver là, les organisateurs ont inscrit trois panels à l’ordre du jour. Il s’agit, entre autres, de l’analyse de la politique existante et de l’élaboration d’une nouvelle politique en prenant en compte le développement endogène. Également comme panel, l’étude des contenus des politiques sectorielles.

Il est à noter que cette politique économique prendra en charge d’autres domaines tels que la santé ou les infrastructures. Ces experts, universitaires et acteurs citoyens veulent  « faire converger le théoriquement parfait vers le pratiquement réalisable avec comme finalité, le bien-être des citoyens burkinabè ». «Citoyen du renouveau» donne ainsi rendez-vous dans l’après-midi pour faire connaissances avec les conclusions des travaux.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre