Burkina : « Il n’y a pas de base militaire française installée à Djibo » (gouvernement)

Le gouvernement burkinabè a assuré ce 3 octobre 2019 qu’il n’y a pas de base française installée à Djibo, dans le Sahel.

Le porte-parole du gouvernement burkinabè a insisté ce 3 octobre 2019 sur le fait qu’il n’y a pas de base militaire française installée à Djibo. « Il n’y a pas de base française installée à Djibo. Il y a des interventions françaises qui sont faites à la demande de l’Etat Major. Je précise que les forces de Barkhane ont été sollicitées deux fois dans cette zone. Je répète qu’il n’y a pas de base militaire française installée à Djibo », a déclaré Remis Dandjinou à l’occasion d’un point de presse du gouvernement à Ouagadougou.

Renforcement du camp

L’information circule en effet depuis quelques heures sur l’installation d’une base de l’opération Barkhane à Djibo.  Elle a été démentie par le service de communication de l’opération Barkhane, contacté par Burkina24. Il s’agit, selon Barkhane, d’un appui ponctuel demandé par les autorités burkinabè et qui visait à renforcer le camp de Djibo.

Par la suite, le service de communication de Barkhane, dans un communiqué rendu public ce 3 octobre 2019, a précisé que « du 20 au 25 septembre (2019, ndlr), à la demande des autorités du Burkina Faso, la force Barkhane a fourni un appui déterminant dans le renforcement des forces armées burkinabè stationnées dans la province du Soum, dans le nord du pays ».  « L’objectif ayant été atteint, le détachement de la force Barkhane a été progressivement désengagé par liaison héliportée », précise le communiqué. Il s’agit vraisemblablement de la deuxième demande  évoquée par le porte-parole du gouvernement.

La première est intervenue du 13 au 16 septembre 2019 lors d’une autre opération de renforcement du camp de Djibo. « Le désengagement du détachement de Barkhane s’est effectué le lundi 16 septembre en fin d’après-midi« , a précisé un autre communiqué de Barkhane.

Ces informations ont été confirmées à Burkina24 par des sources militaires burkinabè.

Des attaques régulières sont menées par des groupes terroristes contre les positions de l’armée burkinabè, dont celle de Djibo considérée comme un bastion important dans le dispositif de défense du territoire. 


Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page