CASEM du ministère de la décentralisation : Des échanges pour garantir l’intégrité du territoire national

61 0

La ministre déléguée de la décentralisation, Madiara Sagnon/Tou représentant le ministre de l’administration, de la décentralisation et de la cohésion sociale,  a présidé le premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2019, le vendredi 04 octobre à Tenkodogo. « Conflits intercommunautaires et cohésion sociale : quelles stratégies pour garantir l’intégrité du territoire national ?» était le thème qui a réuni les acteurs de ce  département. Le CASEM a, à l’occasion, revisité la gouvernance du département ainsi que le fonctionnent de ses services.

Le rapport d’activités produit au titre de l’année 2018 du ministère de l’administration, de la décentralisation et de la cohésion sociale  fait ressortir  un bilan satisfaisant.

Selon la ministre déléguée de la décentralisation, le département a enregistré pour le programme administration du territoire un taux d’exécution  des activités de 71,65 %, 61,78% pour la décentralisation, 50% pour l’état civil, 81% à la  protection civile et 85% au niveau du programme pilotage et soutien des services du ministère.

Ces acquis ont été salués par la ministre déléguée qui a par ailleurs invité l’ensemble des acteurs à plus d’abnégation au travail, à plus de rigueur dans l’accomplissement de leur mission.

Elle n’a pas manqué de souligner le contexte national actuel, marqué par une fragilité sécuritaire sans précédent avec des attaques recrudescentes dont les corollaires sont malheureusement des risques de conflits intercommunautaires, l’activation du repli identitaire, créant la fragilisation du tissu social. Elle a précisé que c’est ce contexte qui a prévalu au choix du thème du CASEM de Tenkodogo.

C’est ainsi qu’au sortir de cette rencontre, le ministère entend trouver des stratégies pour promouvoir la cohésion sociale en vue de garantir l’intégrité du territoire national. « L’atelier de la semaine passée a permis d’élaborer ensemble, une définition de la cohésion sociale, à décliner une vision jusqu’en 2025 et les acteurs sur le terrain doivent travailler conformément à cela. Des sensibilisations dans les treize régions du pays pour prévenir les conflits intercommunautaires seront menées », a ajouté la ministre Sagnon/Tou Madiara.

Moumouni GOUBA

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre