Cinéma : L’ouverture du ciné Guimbi n’aura pas lieu à bonne date

199 0

Initialement prévue pour début novembre 2019, l’ouverture officielle du ciné Guimbi de Bobo-Dioulasso est reportée à une date ultérieure pour cause de travaux toujours sur le site. L’annonce a été faite par le promoteur, Berni Goldblat, ce jeudi 3 octobre  2019 à Namur en Belgique.

Présent à la 34e édition du Festival International du Film Francophone, Berni Goldblat a saisi l’occasion pour annoncer officiellement publiquement lors d’une conférence de presse, le report de l’ouverture du ciné Guimbi préalablement prévue pour le 20 novembre prochain.

Berni Goldblat, promoteur du ciné Guimbi

Pour cause, des travaux restent encore à faire. « Tout le second œuvre, les travaux électriques, le sol mou, les équipements, tout ça n’est pas encore fait. Ce n‘est pas du tout pour un problème grave, c’est juste en fait parce qu’on n’a pas réussi à tenir le délai pour les travaux pour des raisons administratives », explique-t-il. Pour ce faire, il préfère ne plus donner de date et finir les travaux avant de se prononcer à nouveau.

Il a saisi l’occasion pour rappeler les défis et les activités  qui  seront menés dans ce hub culturel. Le ciné  Guimbi a vocation à être plus qu’une salle de cinéma. Outre, les projections de films, il y aura des activités et métiers liés au cinéma tels que des formations, l’éducation à l’image dans les écoles de Bobo-Dioulasso, l’initiation à la réalisation pour les femmes du quartier, des rencontres de coproduction et bien d’autres.

A noter que le Festival de film de Namur s’est positionné comme un partenaire de Guimbi depuis 2012 et a été la porte d’entrée de tous les soutiens de la Belgique, comme  Wallonie Bruxelles internationale, la province de Namur, le cinéma wallon, Africallia, entre autres. On se souvient encore que le groupe « Solidaris » avait initié à l’édition précédente du FIFF du vélo pour soutenir le projet. D’où l’intérêt d’annoncer le report au festival en présence de tous.

Le porteur du projet souhaite  être appuyé, soutenu encore plus par les autorités locales maintenant et après.

En rappel, à la faveur d’une convention signée avec le Fespaco, un avant-goût de l’intérêt de la population pour la réouverture avait été donné à l’occasion de la décentralisation du festival  à Bobo « Il y a des vieux qui étaient émus… Tout le monde attendait ce moment-là et ce n’est pas juste pour regarder les films, ça dépasse le cadre du divertissement culturel. C’est pour ça qu’on réveille ce site. C’est pour ça qu’on se bat. Quand Guimbi rouvrira, ce sera une ampoule qu’on aura rallumée, des emplois qui seront créés, un quartier qu’on aura réveillé », conclut-il.

Revelyn SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre