Mali : A propos des spéculations sur un putsch, IBK parle “d’élucubrations”

73 0

Selon le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta,  les spéculations sur un putsch militaire, à la suite du mémorable revers meurtrier infligé par des terroristes au Forces Armées du Mali,  relèvent « d‘élucubrations ».

“Aucun putsch militaire ne prévaudra au Mali, qu’on se le dise. Et je crois que cela n’est pas du tout à l’ordre du jour et ne saurait nous inquiéter”, a rassuré le Chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Kéïta dans un discours à la nation le dimanche 06 Octobre 2019.

Cette réaction du Président IBK intervient moins d’une semaine après que l’armée malienne ait essuyé ses plus lourdes pertes depuis des années des mains des terroristes et ce, dans deux attaques, le lundi 30 Septembre et le mardi 1er Octobre 2019 à Boulkessy et Mondoro, dans le centre du pays, non loin de la frontière du Burkina Faso.

Le bilan de trente-huit  (38) soldats tués est sur le coup des suspicions de l’opinion nationale malienne qui estime que la perte infligée à l’armée de leur pays est bien plus au-delà de ce chiffre.  La recrudescence de ces attaques et les critiques portant sur l’impuissance du pouvoir central de faire face à l’endiguement terroriste commencent à réveiller le souvenir du coup d’Etat militaire qui a emporté l’ancien président ATT en 2012. Plongeant ainsi le Mali dans la crise qui la secoue jusqu’à maintenant.

Tout en invitant la classe politique à davantage de solidarité car le Mali « n’a pas besoin d‘élucubrations des nostalgiques du putsch », le président malien a donné l’assurance que “toutes les conséquences” seraient tirées de ces derniers évènements.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre