Gabon: Jean Ping s’en prend de nouveau au président Ali Bongo et à son directeur de cabinet

1006 0

L’opposant et candidat malheureux à la dernière présidentielle, Jean Ping, en présence de la presse et de ses militants le samedi 12 octobre 2019, est à nouveau revenu sur la santé du chef de l’État Ali Bongo. Selon lui, le président gabonais n’est plus apte à diriger le pays depuis qu’il a été victime d’un accident vasculaire cérébral.

Pour Jean Ping, Ali Bongo depuis son attaque vasculaire cérébrale, n’est plus en possession de ses facultés lui permettant de dirigeant le Gabon, au point « de servir de marionnette à de nouveaux usurpateurs qui livrent le pays aux enchères », a-t-il décrit.

Jean Ping s’est ouvertement attaqué à Brice Laccruche Alihanga, le directeur de cabinet d’Ali Bongo, qu’il qualifie de maître d’œuvre de l’usurpation. Ce proche collaborateur d’Ali Bongo est devenu sa doublure depuis un bon moment. Au nom du Président Ali Bongo, il vient d’effectuer une tournée républicaine. Cet exercice n’a jamais été effectué par une personne autre qu’un chef d’Etat gabonais. Nourrissant ainsi les spéculations sur la succession du président malade.

Ali Bongo avait alors fait une apparition surprise lors du meeting de clôture de la tournée républicaine assurée par son directeur de cabinet la semaine dernière. Tenu par sa garde rapprochée jusqu’à la tribune des officiels, Ali Bongo a tenté de rassurer ses partisans dans un discours improvisé.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI.FR



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *