Koudougou :  Le lycée scientifique régional inauguré

110 0

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion  des langues nationales Stanislas Ouaro, a inauguré officiellement le lycée scientifique régional de Koudougou, le samedi 12 octobre 2019 dans le village Nayalgué, commune Koudougou, province du Boulkiémdé, région du Centre-Ouest. La cérémonie d’inauguration a connu la présence du parrain Seydou Zagré, directeur de cabinet du président du Faso, des autorités administratives, politiques, coutumières et  religieuses, ainsi que d’éminentes personnalités venues pour la circonstance.

Selon le ministre Stanislas Ouaro, le lycée scientifique régional qu’il a inauguré,  est le fruit d’un engagement audacieux pris par l’ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba, le 5 févier 2016, dans sa déclaration de politique Générale prononcée à l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre avait pris l’engagement de réaliser 310 nouveaux collèges du post-primaire,  45 centres de formation technique et professionnelle, 20 lycées professionnels, 286 nouveaux lycées d’enseignement général, et 13 lycées scientifiques dans les différents chefs-lieux de régions. En quatre ans, 8 lycées scientifiques sont ainsi réalisés sur l’ensemble du pays et seront tous fonctionnels à cette rentrée scolaire 2019/2020.

Ce qui offre à des centaines d’élèves, une opportunité d’accéder à des établissements d’excellence qui, par la suite, leurs ouvriront la porte aux études pointues d’ingéniorat. D’après lui, ces lycées scientifiques qui s’ouvrent sont les premiers de l’histoire du Burkina Faso. Ils sont l’aboutissement d’une vision innovante du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, qui fonde  le développement du pays sur la qualité du capital humain.

 

Dans la région du Centre-Ouest, outre ce lycée scientifique, d’autres investissements d’envergure ont été réalisés ou sont en cours. Il s’agit pour ce qui concerne l’EFTP, du Collège d’enseignement et de formation techniques et professionnels de Sapouy, et du lycée technique réalisé à Koudougou. Pour  l’enseignement post-primaire et secondaire général, 58 CEG et  5 lycées ont été réalisés. Au titre du primaire et du préscolaire respectivement, 136 écoles et 15 centres d’éveil et d’éducation ont été construits. Toutes ces infrastructures, faut-il le rappeler, ont été réalisées malgré le contexte national difficile, marqué par les revendications sociales et la crise sécuritaire, traduisant ainsi l’engagement du président Roch Kaboré à assurer le droit à l’éducation à tous les enfants burkinabè, selon les termes du ministre.

Une ligne de SOTRACO ouverte

Le lycée scientifique régional de Koudougou est composé de 2 blocs pédagogiques, 2  bâtiments administratifs, 1 laboratoire, une salle informatique et d’autres infrastructures connexes réalisés à hauteur de 600 millions de francs CFA entièrement financés par le budget de l’Etat,  a souligné le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

 Il est situé sur un domaine d’une superficie de 10 hectares entièrement clôturée avec une possibilité d’extension sur 3 hectares. Ce qui leur offre suffisamment d’espace pour les investissements futurs.

Le maire de Koudougou Maurice Moctar Zongo, en vue de faciliter le transport des élèves, a révélé qu’une ligne spéciale de la Sotraco a été  instaurée et une restauration sera proposée sur place.

La région du Centre-Ouest compte pour le post-primaire et secondaire, un total de 132 858 élèves avec  98% inscrits dans l’enseignement général contre seulement 2% dans l’enseignement technique. Le lycée scientifique régional de Koudougou accueille les 35 meilleurs élèves de la région admis au BEPC, session de 2019.

 Le parrain a prodigué des conseils et promis une somme de 500 000 F CFA aux 35 élèves pour les frais de leurs tenues scolaires. Pour le représentant des élèves Lévis Ouédraogo, le lycée scientifique régional de Koudougou vise entre autres à pousser les élèves à s’adonner rigoureusement aux études, à former les élèves de manière à faire émerger le secteur des sciences au Burkina Faso en vue d’encourager le plus d’élèves à s’y lancer.

Michel YAMEOGO

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre