Situation des déplacés internes : Le cri de cœur d’une association

80 0

L’Association Burkinabè d’Assistance et de Secours Populaire (ABASSEP) a tenu une conférence de presse ce mardi 15 octobre 2019 à Ouagadougou. Elle a lancé un appel à la solidarité nationale sur la situation des déplacés internes.

L’Association Burkinabè d’Assistance et de Secours Populaire (ABASSEP) a lors de la conférence de presse de ce mardi 15 octobre 2019 fait le point de la situation sécuritaire du Burkina. Une situation sécuritaire qui s’est caractérisée  par de nombreuses attaques qui ont plusieurs fois endeuillé le pays et amené des populations à fuir leurs localités.

« A ce jour, ces violences ont provoqué près de 600 morts militaires et civils. Plus de 290 000 personnes déplacées internes (PDI) ont trouvé refuge  dans des communautés hôtes ou se sont regroupées dans des sites dans les régions du Sahel, du Nord, de l’Est, du Centre et du Centre-Nord », a déclaré Salam Sawadogo, secrétaire général (SG) de L’Association Burkinabè d’Assistance et de Secours Populaire (ABASSEP) en citant l’AFP.

 Il ajoute que «en plus des personnes déplacées internes, près de 600 000 personnes et environ 326 152 élèves vivant dans les régions où les centres de santé et les écoles sont fermées se retrouvent privés de soins et d’éducation ».

C’est donc dans le but de venir en aide aux déplacés internes que l’ABASSEP a lancé un appel à la solidarité nationale. « Cet appel vise à interpeller la conscience collective sur le drame humanitaire qui se joue dans notre pays et à mobiliser toutes les contributions en nature et/ou en espèces pour contribuer à soulager les populations en détresse », a expliqué Salam Sawadogo.  

 Une situation d’urgence

Selon le SG de l’ABASSEP, une aide d’urgence est déjà organisée par le gouvernement avec l’appui de partenaires. « Le plan de réponse humanitaire révisé, publié en août 2019 par le gouvernement Burkinabè, estime les besoins d’aide d’urgence à 120 milliards de francs CFA ».  Cependant, malgré les différentes actions de solidarité déjà manifestées, seulement 30 % des fonds attendus ont été mobilisés. Des fonds pouvant prendre en charge seulement 28% des personnes dans le besoin.

 « C’est d’abord au peuple burkinabè de trouver des ressources pour soutenir les déplacés internes », a lancé Salam Sawadogo.

A cet effet, plusieurs dispositifs et lieux sont déjà mis en place pour recevoir les dons et contributions dans les différentes régions et province du Burkina. Il s’agit du siège national de l’ABASSEP, du MBHP, de la CGT-B, de l’ODJ.

Pour rappel, l’Association Burkinabè d’Assistance et de Secours Populaire (ABASSEP) est une association à vocation humanitaire créée en janvier 2007 et dont le but est de promouvoir la solidarité et l’entraide au sein des populations.

Djamila DIALLO (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre